Amazon : Pendant la pandémie, les déchets plastiques liés au géant américain ont explosé

POLLUTION Une récente enquête de l’ONG américaine Oceana a indiqué que les emballages Amazon auraient entrainé le rejet de 10.000 tonnes de plastique dans les océans en 2020

20 Minutes avec Agence
— 
De nombreux consommateurs se sont tournés vers Amazon pendant la pandémie.
De nombreux consommateurs se sont tournés vers Amazon pendant la pandémie. — KONRAD K./SIPA

Avec la pandémie de coronavirus et la fermeture de nombreux magasins, les ventes via le site Amazon ont augmenté de 38 % en 2020. Dans le même temps, selon une récente enquête d’Oceana (une ONG américaine de protection des océans), le nombre de déchets résultants des emballages plastiques d’Amazon aurait grimpé de 29 % par rapport à 2019, rapporte The Guardian. Ainsi, sur ces 271.000 tonnes de déchets plastiques, 10.000 auraient fini dans la mer.

Comme l’indique le rapport, Amazon avait pourtant pris plusieurs engagements afin de limiter cette pollution destructrice de l’environnement, à travers des initiatives comme Amazon Second Chance visant par exemple à informer sur les façons de recycler ses emballages. Or, d’après l’ONG, ces efforts « ne réduiront pas de manière significative son empreinte plastique énorme et croissante ».

9 % d’emballages recyclés

Dans son rapport, Oceana a notamment affirmé que le film plastique utilisé par Amazon n’était pas accepté dans la plupart des programmes de recyclage américains, britanniques ou canadiens. 75 % des clients Amazon aux États-Unis et en Grande-Bretagne ont ainsi envoyé leurs emballages plastiques directement vers la décharge. 20 % d’entre eux ont à l’inverse affirmé réutiliser ce plastique. Au total, 9 % des emballages plastiques Amazon auraient été recyclés.

Informés de cette étude qui a porté sur 1.400 de leurs consommateurs Prime, Amazon, via un porte-parole, a contesté ces chiffres. Ils surestimeraient de plus de 300 % leur utilisation réelle de plastique et utiliseraient des hypothèses dépassées « sur les sources de déchets plastiques entrant dans nos océans ». À noter qu’en France, Amazon a récemment annoncé son intention d’arrêter d’utiliser les pochettes plastiques d’ici fin 2021, afin de privilégier les sacs en papier ou les enveloppes en carton, plus facilement recyclables.