Finistère : Landerneau récompensée pour son effort de recyclage des mégots

POLLUTION La ville veut désormais obtenir les deux autres épis du label « Ville zéro mégot »

20 Minutes avec agence
— 
Un mégot met 15 ans à se dégrader, a rappelé le maire de Landerneau (Finistère).
Un mégot met 15 ans à se dégrader, a rappelé le maire de Landerneau (Finistère). — meineresterampe / Pixabay

Depuis 2018, Landerneau (Finistère) lutte contre les mégots de cigarette. La commune s’est vue décerner le premier épi du label « Ville zéro mégot ». Une plaque symbolisant cette distinction a été dévoilée à l’entrée de la ville ce mardi. Le label est accordé par MéGO !, une entreprise locale transformant les mégots en mobilier urbain, indique Ouest-France.

Il s’agit de la première récompense obtenue en France par une ville se battant contre les mégots dans l’espace public. Cent panneaux « Ici commence la mer, ne rien jeter » avaient d’abord été installés au niveau des avaloirs. Des cendriers de poche avaient aussi été distribués en 2018 et 2019.

Continuer à se battre

Une collecte avait également été organisée auprès des bars et restaurants, permettant de récupérer 19.500 mégots, soit 9,7 kg de déchets. L’opération est toujours en cours dans 50 établissements.

La ville doit bénéficier prochainement d’une aide financière de 17.500 euros pour continuer son action et obtenir les deux autres épis du label. « Un mégot met quinze ans à se dégrader », a rappelé le maire Patrick Leclerc.