Côtes-d’Armor : Un propriétaire crée un refuge naturel en interdisant chasse et pêche chez lui

PRESERVATION Le Breton souhaite offrir un espace sécurisé aux photographes, marcheurs, cavaliers et cyclistes

20 Minutes avec agence
Le Breton passionné de photographie veut préserver la faune et la flore locales.
Le Breton passionné de photographie veut préserver la faune et la flore locales. — Pen_ash / Pixabay

Le propriétaire d’un domaine à Trélévern (Côtes-d'Armor), près de Lannion, a pris la décision d’interdire la chasse et la pêche sur ses terres. Jean-Louis Cagnet a souhaité offrir un havre de tranquillité à la faune locale, loin de ses prédateurs humains.

Il entend aussi protéger la flore et offrir un espace sécurisé aux cavaliers, cyclistes, marcheurs et photographes. Lui-même est amateur de photos de nature.

Des conflits avec les chasseurs

Le Breton a créé ce véritable refuge naturel avec l’aide de l’Association pour la protection des animaux sauvages (Aspas), raconte Le Trégor. L’organisme lui a notamment apporté un soutien organisationnel et juridique, notamment « dans ces situations parfois conflictuelles de désaccord avec les chasseurs », a commenté Jean-Philippe Bouveret, délégué local de l’Aspas.

Le responsable a déploré « la toute-puissance » de certains d’entre eux. Il a expliqué que même un terrain labellisé « refuge » peut être investi par des chasseurs traquant un animal en fuite. Il s’agit du « droit de suite », qui s’applique dans les jardins privés dépourvus de clôtures. La démarche de Jean-Louis Cagnet a en tout cas fait des émules dans la région.