Bretagne : La justice retoque un projet de poulailler géant prévoyant d'accueillir 120.000 volailles

AGRICULTURE Le tribunal administratif de Rennes (Ille-et-Vilaine) a annulé l’autorisation environnementale accordée aux porteurs du projet

C.A. avec AFP
— 
Illustration de poules ici dans un élevage de plein-air en France.
Illustration de poules ici dans un élevage de plein-air en France. — Jean-Pierre Muller/AFP

C’est un jugement « qui fera jurisprudence », selon la Confédération Paysanne. Vendredi, le syndicat agricole a appris la décision du tribunal administratif de Rennes d’annuler l’arrêté préfectoral qui autorisait la construction d’un poulailler géant à Langoëlan, dans le Morbihan. « Une victoire marquante », selon le syndicat, qui avait saisi la justice avec l’appui de l’association Eau et Rivières de Bretagne. L’arrêté préfectoral attaqué concernait l’autorisation environnementale  accordée à un élevage qui prévoyait 120.000 volailles au sein de l’EARL de Kermaria. Deux poulaillers de 2.200 m² étaient envisagés pour accueillir ces poules pendant quarante-cinq jours.

Mobilisées contre ce poulailler géant, les opposants dénonçaient notamment des insuffisances dans les études d’impact environnemental du projet. Dans ses conclusions d’annulation, le tribunal administratif relève que l’étude d’impact ne mentionne pas « les effets éventuels de retombées d’ammoniac » alors que « des habitations sont situées à moins de 400 mètres des poulaillers et de l’aire de compostage ».

« Inexactitudes, omissions et insuffisances »

Dans cette petite commune située à la frontière du Morbihan et des Côtes d’Armor, à proximité d’une zone Natura 2000, la population aurait été potentiellement exposée et surtout mal informée, selon la justice. Le tribunal pointe « les inexactitudes, omissions et insuffisances de l’étude d’impact ».

Le 20 novembre, environ 200 personnes s’étaient rassemblées à Langoëlan, commune de 400 habitants, pour dénoncer ce projet de poulailler géant « jamais vu en France », selon le Collectif contre les fermes usines.