Zoo de Beauval : Les bébés pandas présentés au public pour la première fois

TROP MIGNON Nées il y a quatre mois, les jumelles panda ont pour parrain Kylian Mbappé et attirent déjà de nombreux visiteurs

20 Minutes avec AFP
— 
Les bébés pandas sont encore maladroits.
Les bébés pandas sont encore maladroits. — CHINE NOUVELLE/SIPA

L’évènement faisait frémir les amis des bêtes depuis de longues semaines. Quatre mois après leur naissance, les jumelles panda du Zoo Parc de  Beauval, Huanlili et Yuandudu, ont pour la première fois ce samedi rencontré les visiteurs parfois venus de loin pour cet évènement. « Nous sommes fans. C’était inimaginable de ne pas être là. Nous avons réservé une chambre depuis longtemps pour être les premiers », a ainsi expliqué Véronique, venue de Bordeaux qui, pour l’occasion, s’est habillée de la tête aux pieds à l’effigie des plantigrades : masque, sweat, écharpe, pantalon et même les chaussures !

« Avec leurs grandes taches noires autour des yeux, je trouve ces animaux attendrissants et attachants », s’émeut-elle. « Dès que j’ai connu la date, j’ai réservé un hébergement dans la région. Je suis fan. Ils ont un côté lunaire, un regard, des gestes parfois humains. Ils ont un système digestif de carnivore mais ils mangent du bambou. Bref, les pandas sont hors-norme », développe pour sa part Agathe Boucher, venue de Montpellier.

« Le panda est l’emblème de la conservation »

Derrière de larges baies vitrées, les visiteurs admiratifs ont pu observer les jumelles évoluer, faire leurs premiers pas. Des petits pas parfois mal assurés, qui donnent lieu à quelques « cascades », à des « galipettes ». Pour Baptiste Mulot, responsable vétérinaire au ZooParc, établi à Saint-Aignan, « c’est un jour important car les visiteurs, c’est la vie de Beauval ». « Les femelles sont capables de se déplacer toutes seules. Elles explorent, découvrent leur environnement », commente-t-il.

« Le panda est l’emblème de la conservation. Ça a été l’emblème du WWF pendant très longtemps, rappelle le vétérinaire. C’est le symbole des espèces en voie de disparition et du travail de conservation ». « Les jumelles se portent très bien. Elles pèsent autour de 7,4 kg. Elles prennent le lait de la maman ( Huan Huan, une femelle panda prêtée par la Chine) plusieurs fois par jour ainsi qu’un biberon en complément », précise-t-il. Les bébés pandas, que se situaient « dans la fourchette haute », selon le vétérinaire, pesaient moins de 150 grammes à la naissance.

Nées le 2 août dernier au Zoo Parc, les deux pandas ont pour parrain et marraine le footballeur français Kylian Mbappé et la championne olympique chinoise Zhang Jiaqi, médaille d’or à Tokyo en plongeon synchronisé. Les prénoms des bébés sont traditionnellement des prénoms chinois choisis par la première dame de Chine, Peng Liyuan. Là, c’est le public français qui, pour la première fois, les a choisis à travers un vote par Internet auquel ont participé plus de 122.000 personnes. Une palette de dix prénoms chinois, sélectionnés auparavant par l’Association chinoise des parcs zoologiques, avait été soumise au vote.