Val-de-Marne : Des carpes et brochets bagués réintroduits dans la Marne pour étudier la pollution

INDICATEURS L’objectif est de « déterminer ce qu’il manque dans la rivière »

20 Minutes avec agence
— 
30 kg de carpes et de brochets ont été mis à l'eau dans la Marne (illustration).
30 kg de carpes et de brochets ont été mis à l'eau dans la Marne (illustration). — PETILLOT/SIPAPETILLOT/SIPA

Le maire (LR) de Saint-Maur (Val-de-Marne) a dit espérer que la baignade serait possible dans la Marne en 2022. « On a encore un travail sur les eaux usées et la pollution à produire », a estimé l’élu, cité par France 3 Paris Ile-de-France. Les spécialistes de la lutte contre la toxicité des eaux vont notamment utiliser des poissons qui ont été relâchés dans le fleuve lundi.

Comme chaque année dans le cadre du programme de repeuplement, 30 kg de carpes et de brochets ont été mis à l’eau. La nouveauté de 2021 est qu’un tiers de ces animaux sont équipés d’une bague d’enregistrement. Lorsque les poissons seront pêchés, il sera possible d’en apprendre davantage sur chaque individu.

Des espèces repères

Le lieu de prélèvement montrera ses mouvements, tandis que sa taille et son poids donneront des indices sur sa santé. Les experts pourront en déduire la qualité de l’eau. « On est là aujourd’hui pour faire un marquage de ces espèces repères que sont la carpe et le brochet, pour pouvoir déterminer ce qu’il manque dans la rivière, quelle espèce a un problème », a expliqué Melvin Abdi, de la Fédération Pêche et Protection Milieu Aquatique.