Bordeaux : Les chasseurs en colère descendent dans la rue pour défendre les traditions

REVENDICATIONS Plusieurs associations de chasseurs prévoient une manifestation samedi à Bordeaux, pour défendre les chasses traditionnelles et « délivrer des messages » au maire Pierre Hurmic « et son candidat à la présidentielle Yannick Jadot »

M.B.
— 
Illustration de chasseurs.
Illustration de chasseurs. — M. Allili / SIPA

Le collectif « Les chasseurs de France en colère » va organiser une manifestation samedi 27 novembre dans les rues de Bordeaux. Si cette marche porte sur des revendications nationales, le choix de la capitale girondine ne s’est pas fait au hasard.

« Les chasseurs seront à Bordeaux, où ils afficheront leur mécontentement notamment sur des sapins de Noël qui seront déposés dans les rues, écrivent-ils dans un communiqué. Cette symbolique est importante dans cette ville où le maire [l’écologiste Pierre Hurmic] a été le premier à s’attaquer à la présence de sapin de Noël, pourtant une tradition française bien ancrée dans notre culture. » Les traditions seront au cœur des revendications des chasseurs, qui souhaitent que leurs messages, écrits sur des boules de Noël, parviennent jusqu’au « maire de Bordeaux et à son candidat à l’élection présidentielle Yannick Jadot (EELV). »

« Pressions d’associations soi-disant protectrices des animaux »

Ils veulent notamment exprimer leur « incompréhension face à un gouvernement qui cède aux pressions d’associations soi-disant protectrices des animaux. » Pêle-mêle, ils dénoncent « la limitation de la chasse des oies dans le temps », l’interdiction de la chasse à la glu, « jugée hâtivement illégale par le conseil de l’État », ou encore « la proposition d’interdire la chasse les dimanches, jours fériés et pendant les vacances scolaires. »

Départ de la manifestation samedi à 9h30, place de la République.