Seine-Maritime : La mortalité des hérissons explose, les spécialistes veulent percer le mystère

ANIMAUX Le Centre d’hébergement et d’étude sur la nature et l’environnement tente d’identifier les causes de la surmortalité des hérissons

20 Minutes avec agence
— 
De plus en plus de hérissons malades meurent en France.
De plus en plus de hérissons malades meurent en France. — Pixabay

« C’est de pire en pire. C’est même catastrophique. » Alain Beaufils, directeur du Chene (Centre d’hébergement et d’étude sur la nature et l’environnement) ne cache pas au Parisien son inquiétude face à la surmortalité des hérissons. Basée à Allouville-Bellefosse ( Seine-Maritime), la structure recueille les petits animaux pour les soigner puis les relâcher. Mais ces dernières années, les insectivores semblent souffrir d’un mal inconnu qui peut les foudroyer en quarante-huit heures.

« Depuis 2015, on a une courbe qui s’envole. 440 hérissons [morts] l’année dernière. Cette année, c’est une catastrophe : 640 hérissons. A ce rythme-là, on dépassera les 700 en 2022 », confie pour sa part à France 3 Normandie une soigneuse. Un phénomène constaté dans la région, mais pas seulement. La France et la Belgique seraient deux pays particulièrement touchés.

Un changement de saison pour les naissances

Le Chene est parvenu à récolter les fonds nécessaires à une étude approfondie de la santé des hérissons. Près de 180 spécimens ont ainsi été analysés. Pour l’heure, les virus et causes bactériennes et parasitaires ont été rejetés. En revanche, l’action de l’homme pourrait être nocive pour les jeunes bêtes qui recevraient de la nourriture non adaptée à leur métabolisme. De même, le réchauffement climatique pourrait avoir une conséquence néfaste : de nombreux choupissons naîtraient à l’automne et plus en été. Mais ils ne seraient pas assez solides pour résister au froid de l’hiver.

Enfin, des analyses toxicologiques doivent encore être menées pour déterminer si les hérissons peuvent être victimes de pesticides ou de produits phytosanitaires. Les recherches doivent se conclure officiellement le 31 décembre.