Mayenne : L214 porte plainte contre un des « plus grands élevages de poulets de France »

MALTRAITANCE L’association L214 épingle une exploitation de Mayenne qui ferait subir aux oiseaux de « mauvais traitements »

J.U.
— 
L214 épingle un élevage de poulets situé à Saint-Saturnin-du-Limet
L214 épingle un élevage de poulets situé à Saint-Saturnin-du-Limet — L214

Des cadavres de volailles, des poulets mourants, d’autres « en piteux état » qui n’auraient même pas accès à la lumière du jour. L’association de défense des animaux L214 vient de sortir une nouvelle enquête dans laquelle elle met en cause un élevage de poulets de Saint-Saturnin-du-Limet ( Mayenne), qu’elle présente comme « le plus grand de France ». L’association, qui diffuse des images filmées dans l’un des huit bâtiments où passeraient 2 millions de volailles chaque année, annonce porter plainte « pour mauvais traitement » notamment contre l’exploitant et son propriétaire, le groupe LDC (qui fournit la marque Le Gaulois).

L214 dénonce par exemple l’utilisation d’un « canon à poulet », sorte de machine qui aspire les oiseaux d’un côté « et les expulse de l’autre à grande vitesse dans les caisses de transport pour partir à l’abattoir », ainsi que des poulets « en souffrance ». Selon l’association, l’exploitation avait déjà fait l’objet d’une mise en demeure de la préfecture en 2012 « pour dépassement du nombre de poulets autorisés, et pour non-respect des distances d’épandage vis-à-vis des points de prélèvement d’eau ».

Des représentants de L214 devant le siège de LDC, ce jeudi

Une pétition en ligne, qui demande déjà à « LDC de bannir ces pratiques », a recueilli près de 90.000 signatures après que l’association a  mis en cause le groupe plusieurs fois. L214 annonce une action dans les rues de Sablé-sur-Sarthe, ce jeudi matin, avant une visite au siège social de LDC pour y déposer les signatures et tenter de rencontrer la direction.