Puy-de-Dôme : La ville de Pont-du-Château réussit à se débarrasser d’une plante très envahissante

PLAN D'ACTION Le Lagarosiphon major, une espèce de plante aquatique exotique, menaçait la faune et la flore d’un étang de Pont-du-Château

20 Minutes avec agence
— 
De nouvelles espèces végétales ont été plantées dans les zones humides dans le cadre de l'opération. (Photo d'illustration)
De nouvelles espèces végétales ont été plantées dans les zones humides dans le cadre de l'opération. (Photo d'illustration) — C. Allain / 20 Minutes

Alors que la France et le monde entier luttent avec acharnement pour éradiquer le Lagarosiphon major, la commune de Pont-du-Château ( Puy-de-Dôme) est parvenue à s’en défaire. Cette plante aquatique particulièrement envahissante s’était propagée dans l’étang des Boires et menaçait d’y faire disparaître la faune et la flore, raconte La Montagne.

La présence du végétal originaire d’Afrique du Sud a été découverte par le Conservatoire d’espaces naturels (CEN) alors qu’il préparait le plan de gestion de l’étang. Le Lagarosiphon major aurait été libéré en même temps que des eaux d’aquarium.

15.000 euros dépensés par la mairie

Informée de la découverte de la plante exotique, la mairie de Pont-du-Château a lancé une vaste opération. Les espaces contaminés ont été comblés après arrachage puis les berges ont été réaménagées. La zone humide a ensuite été replantée.

« Avec dix ans de recul, on se rend compte que c’est un succès. L’EEE (espèce exotique envahissante) a disparu sans se propager. Mieux, la saulée blanche qui s’est installée spontanément a recréé un milieu rare et d’intérêt communautaire », se sont félicités la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (Dreal) et le CEN Auvergne.