COP26 : Thomas Pesquet raconte le changement climatique vu de l’espace à Emmanuel Macron

ISS L’astronaute français a raconté que les incendies de forêt étaient visibles depuis la Station spatiale internationale, située à 400 km de la Terre

20 Minutes avec agence
— 
L'astronaute français Thomas Pesquet à bord de la Station spatiale internationale (ISS) le 3 septembre 2021.
L'astronaute français Thomas Pesquet à bord de la Station spatiale internationale (ISS) le 3 septembre 2021. — EUROPEAN SPACE AGENCY / AFP

L’astronaute Thomas Pesquet, actuellement en mission sur la Station spatiale internationale (ISS), a échangé avec Emmanuel Macron ce jeudi. Ils ont notamment évoqué le changement climatique et les dégâts subis par la Terre.

Le président français a demandé à l’astronaute si l’on voyait des traces du dérèglement climatiques depuis l’espace, rapporte le HuffPost. « Malheureusement oui, Monsieur le président », a répondu Thomas Pesquet. « Par le hublot de la Station spatiale on voit distinctement la fragilité de la Terre, une oasis avec des ressources limitées, et les effets néfastes des activités humaines. »

Des phénomènes qui s’accélèrent

Thomas Pesquet a notamment décrit une accélération des catastrophes naturelles, dont les tempêtes tropicales et les feux de forêt. Car même depuis l’espace, l’astronaute a été témoin de ces incendies : « On voyait des régions entières qui brûlaient, le Canada, la Californie […], les flammes qu’on voyait à l’œil nu à 400 km d’attitude, même chose dans le sud de la France et la Grèce. »

Thomas Pesquet a précisé que tous ces phénomènes s’étaient accélérés depuis son dernier séjour sur l’ISS et espère que des mesures seront prises « pour que la planète reste habitable pour tout le monde ». Le président de la République a abondé dans son sens. « Il faut accélérer beaucoup plus les engagements et leur mise en œuvre », a déclaré Emmanuel Macron. « C’est l’objectif de cette COP26. »