Yvelines : Un polluant découvert dans 240.000 tonnes de terres de chantier

TRAVAUX Le cimentier Lafarge doit retirer ces terres actuellement stockées dans un hameau de Saint-Martin-la-Garenne

20 Minutes avec agence
— 
Les terres vont être prochainement évacuées.
Les terres vont être prochainement évacuées. — Pixabay

À Saint-Martin-la-Garenne (Yvelines), un lieu de stockage pose problème. Il est utilisé par la société Lafarge. Dans un hameau, cette dernière a entreposé 240.744 tonnes de terres de chantier, issues des travaux du prolongement du RER E (Eole) vers Mantes-la-Jolie, rapporte Le Parisien. Il devait s’agir de déchets inertes, « c’est-à-dire une matière qui n’est pas censée évoluer », explique la Direction régionale et interdépartementale de l’environnement, de l’aménagement et des transports (Drieat).

Mais une récente analyse menée par LafargeHolcim a révélé un taux de pyrite supérieur à la norme. Il s’agit d’un composé ferreux, qui peut avoir un impact sur l’environnement terrestre et fluvial.

Des terres retirées par péniche

C’est l’exploitant de la carrière qui a donné l’alerte, après avoir vu les terres se teinter de rouge. De son côté, SNCF Réseau peine à expliquer la présence de ce polluant et s’interroge sur la chaîne de responsabilité, « alors que ces mêmes terres sont actuellement déposées sur plusieurs autres sites exploités par des concurrents de LafargeHolcim, sites sur lesquels cette situation n’a pas été constatée. »

Depuis cette découverte, une couche d’argile a été déposée sur les terres pour éviter une oxydation. Des analyses complémentaires doivent être menées. « Il leur a été demandé de retirer ces terres dans les six mois », ajoute la Drieat des Yvelines. Lafarge prévoit une évacuation par péniche d’ici la fin de l’année.