Bretagne : Les habitants invités à donner leur avis sur la lutte contre les algues vertes

POLLUTION Pour élaborer son nouveau plan, qui s’appliquera sur la période 2022-2026, la préfecture de région lance une concertation citoyenne

Jérôme Gicquel
— 
La plage de la Grandville, à Hillion, ici recouverte d'algues vertes en juin 2021.
La plage de la Grandville, à Hillion, ici recouverte d'algues vertes en juin 2021. — C. Allain / 20 Minutes
  • Les échouages d’algues vertes ont encore été massifs cette année en Bretagne.
  • Pour lutter contre ce fléau, l’Etat prépare un nouveau plan d’actions, le septième du genre.
  • Pour l’élaborer, la préfecture de région invite les Bretons et les Bretonnes à donner leur avis jusqu’au 10 décembre.

Le fléau empoisonne la Bretagne depuis plusieurs décennies. Et malgré les nombreux plans engagés ces vingt dernières années, les algues vertes continuent toujours d’envahir les plages bretonnes. Les échouages ont même explosé cette année, avec une prolifération supérieure « de 40 à 50 % » par rapport à la moyenne pluriannuelle sur la période d’avril à septembre, selon les chiffres communiqués par le Centre d’étude et de valorisation des algues.

Taclé dans deux rapports du Sénat et de la Cour des comptes sur l’efficacité des différents plans, qui n’ont pas apporté de résultats « à la hauteur des enjeux », l’État se prépare à revoir sa copie. Un nouveau programme – le septième du genre – d’actions régionales nitrates (PAR 7), est ainsi en préparation. Il devrait être signé l’été prochain et s’appliquer sur la période 2022-2026, avec l’objectif « d’améliorer la qualité de l’eau » et de « réduire la pollution diffuse des nitrates ».

La concertation citoyenne ouverte jusqu’au 10 décembre

Pour l’élaborer, la préfecture de région compte sur l’avis des Bretons et des Bretonnes. Une concertation citoyenne vient ainsi de s’ouvrir ce mercredi, afin que les habitants s’expriment « sur les mesures régionales de lutte contre la pollution de l’eau par les nitrates d’origine agricole ».

Les observations et les propositions peuvent être déposées jusqu’au 10 décembre sur une plate-forme dédiée. Une série de webinaires sera également proposée du 4 au 18 novembre pour informer le grand public sur la question des nitrates et sur les actions déjà engagées pour lutter contre les algues vertes.