Seine-et-Marne : Un programme de ramassage et valorisation des mégots à La Ferté-sous-Jouarre

POLLUTION 7,7 milliards de mégots sont jetés au sol chaque année, soit 12% de l'ensemble des cigarettes fumées en France

20 Minutes avec agence
— 
Les filtres des mégots abandonnés au sol seront valorisés dans la filière énergétique.
Les filtres des mégots abandonnés au sol seront valorisés dans la filière énergétique. — Smaragd/Pixabay

À La Ferté-sous-Jouarre (Seine-et-Marne), la municipalité a décidé d’agir pour réduire la quantité de mégots dans ses rues. En plus de sensibiliser les fumeurs, la ville s’est associée avec Alcome, premier éco-organisme agréé par les pouvoirs publics. Ce dernier travaille à la réduction du nombre de mégots jetés sur la voie publique, indique Le Pays Briard.

Pas moins de 7,7 milliards de mégots, soit 1.700 tonnes, sont abandonnés au sol chaque année. Cela représente 12 % des cigarettes qui sont consommées dans l’Hexagone, selon une étude d’Optae de 2020. La Ferté-sous-Jouarre est ainsi la 132e ville de France à se lancer dans une telle opération. Ses responsables entendent récupérer et valoriser les mégots abandonnés, mais également responsabiliser les fumeurs.

Valorisation énergétique des filtres

Des cendriers de poche seront notamment distribués. La ville s’est donc engagée à récupérer ces cigarettes usagées. Tous les 400 kg, Alcome prendra le relais. Les filtres des mégots seront valorisés, majoritairement dans la filière énergétique. Il s’agit du recyclage le plus adapté, le moins dangereux et le moins cher.

« Avec tout ça, on devrait observer année après année une diminution sensible des mégots dans l’espace public » explique le maire de La Ferté-sous-Jouarre. Alcome versera à la commune une subvention de 1,08 euro par habitant, soit environ 10.000 euros, sur le principe du pollueur-payeur.