Tara Océan étudie les zones sans oxygène de l’océan

OCEAN Chaque jour, « 20 minutes » vous propose des vidéos réalisées par son partenaire Brut 

20 Minutes avec Brut
— 
Illustration de la goélette de la fondation Tara Océan.
Illustration de la goélette de la fondation Tara Océan. — S.Bollet/TaraOcéans

Un pour cent des océans de la planète ne possède pas d’oxygène. Ces zones se trouvent au large des côtes africaines, d’Amérique centrale et du nord et sont appelées zones minimum d’oxygène (OMZ). Pour comprendre les enjeux liés à ces espaces méconnus, la fondation Tara Océan se rend sur place pour étudier leurs particularités et leurs impacts.

Les scientifiques expliquent que ceux-ci s’aggravent au fur et à mesure que ces zones s’étendent : « Ce qui se passe en ce moment, de façon de plus en plus fréquente, c’est qu’elles poussent les organismes vers la côte et il y a des morts en masse de ressources naturelles telles que l'anchois, la sardine, le calamar et autres. » 

Même si les macro-organismes ne peuvent pas vivre dans ces environnements, ils fourmillent de micro-organismes qui n’ont pas besoin d’oxygène. Les étudier peut faire avancer la recherche : « Cela peut permettre de comprendre qui y habite, qu’est-ce qu’ils font, comment ils peuvent faire en sorte de survivre dans des conditions aussi extrêmes… Mais aussi comment ils peuvent nous aider en recyclant les gaz à effet de serre. » Découvrez les mystères des Zones Minimum d’Oxygène avec la Fondation Tara Océan dans la vidéo de notre partenaire Brut.