Espace : Le prince William aimerait que les milliardaires se préoccupent plus de la planète

ENVIRONNEMENT « Je veux que les choses dont j’ai profité, la vie au grand air, la nature, l’environnement, soient toujours là pour mes enfants », a déclaré le prince britannique

20 Minutes avec agence
— 
Le prince William
Le prince William — Avalon / Starface

Le prince William en a marre de voir les plus fortunés de ce monde tourner leur regard – et leur argent – vers l’infini et l’au-delà. Dans une interview accordée ce mercredi à la BBC, le prince britannique a critiqué le tourisme spatial et la course à l’espace alors que la planète se meurt.

« Il n’y a aucun intérêt » à partir explorer l’espace, a déclaré dans l’émission Newscast le duc de Cambridge et fils du prince Charles, cité par le HuffPost. « Nous avons besoin de certains des plus grands cerveaux et esprits du monde pour essayer de sauver cette planète, et non pour trouver le prochain endroit où aller vivre. »

« On va voler l’avenir de nos enfants »

Le prince William visait spécifiquement Elon Musk, Jeff Bezos ou encore Richard Branson, tous trois lancés dans une course effrénée pour devenir leader du tourisme spatial. Pour lui, la priorité est de protéger l’environnement et limiter l’impact de l’activité humaine sur la biodiversité terrestre. Le prince a aussi posé la « question fondamentale » du coût en CO2 des vols spatiaux.

« Je veux que les choses dont j’ai profité, la vie au grand air, la nature, l’environnement, soient toujours là pour mes enfants [et] les enfants de tout le monde », a-t-il déclaré. « Si on ne fait pas attention, on va voler l’avenir de nos enfants à travers ce que l’on fait maintenant. Ce serait un désastre absolu. »

Le lendemain, le prince William a remis le premier prix Earthshot, une récompense créée par son père pour mettre en avant la cause environnementale. Ce lundi, le prince Charles a lui-même abordé le sujet lors d’une interview sur la BBC, se disant « inquiet » que les dirigeants présents à la COP26 « ne fassent que parler » au lieu de prendre des décisions.