Montpellier : Laurent Ballesta remporte le prix Wildlife du photographe de l'année

DISTINCTION L'ex-compagnon de route de Nicolas Hulot a été primé pour un cliché pris en Polynésie française

Nicolas Bonzom
— 
La photo qui a valu à Laurent Ballesta le prix Wildlife
La photo qui a valu à Laurent Ballesta le prix Wildlife — Laurent Ballesta / Andromène Océanologie

Le prix du Wildlife Photographer of the Year a été décerné cette année à un Français, le photographe et biologiste marin montpelliérain Laurent Ballesta. C’est la photo Creation, prise en Polynésie française, qui lui a valu cette distinction, créée en 1964, portée par le Musée d’histoire naturelle de Londres et BBC Wildlife.

Cet étonnant cliché montre la ponte des mérous au large de la Polynésie française, lorsque la femelle lâche un nuage d’œufs vers lequel les mâles se précipitent dans l’espoir de les fertiliser. Selon le photographe montpelliérain, il aura fallu cinq années consécutives d’efforts pour immortaliser cet instant : 3.000 heures à faire et refaire inlassablement la même plongée avec ses fidèles camarades de son équipe de Gombessa, 85.000 photos déclenchées, pour n’en retenir qu’une seule.

« Ce nuage d’œufs, au destin incertain, a la forme d’un point d’interrogation, a confié lors de la cérémonie, très ému, Laurent Ballesta, qui fut l’un des compagnons de route de Nicolas Hulot, dans Ushuaïa Nature. J’y vois comme un symbole, celui des incertitudes qui pèsent sur l’avenir de la biodiversité mondiale, même dans les lieux aussi préservés que la Réserve de Fakarava en Polynésie française. »