Promenade dans la réserve de vie sauvage du Vercors, préservée de l’activité humaine

RESERVE SAUVAGE Chaque jour, « 20 minutes » vous propose des vidéos réalisées par son partenaire Brut 

20 Minutes avec Brut
— 
Fatou Guinéa découvre la réserve sauvage avec Madline Rubin, directrice de l'association pour la protection des animaux sauvages, Brut.
Fatou Guinéa découvre la réserve sauvage avec Madline Rubin, directrice de l'association pour la protection des animaux sauvages, Brut. — capture d'écran

Dans le Vercors, 500 hectares de nature sont laissés à la faune et la flore, sans aucune activité humaine. L’humoriste Fatou Guinéa a visité cette réserve de vie sauvage pour découvrir cette initiative : « Moi, j’ai grandi en région Île-de-France, en banlieue, donc il n’y a pas de nature autour de nous, ça veut dire qu’il faut qu’on aille la chercher. »

La jeune femme observe les sangliers et les daims et trouve des bois de cervidés dans la forêt : « En mars, tous les cerfs perdent leurs bois et il y en a d’autres qui poussent. C’est très important de les laisser dans la nature, parce que la matière de ces bois est composée de beaucoup de calcium, bon pour les petits carnivores. Les renards vont venir mâchouiller ces bois », explique Madline Rubin, directrice de l’association pour la protection des animaux sauvages. Découvrez leurs échanges dans la réserve de vie sauvage du Vercors dans la vidéo de notre partenaire Brut.