« Il y a des manières très variées de travailler pour la transition écologique », confie la « pépite verte » Marine

PEPITES DE FRANCE (3/4) Chaque mercredi de septembre, « 20 Minutes », vous fait découvrir le métier et le parcours de jeunes professionnels engagés dans la transition écologique, en partenariat avec l’association Les Pépites Vertes

Claire Planchard
— 
Les Pépites Vertes x 20 Minutes : Marine, cheffe de projet à Beyond The Sea — 20 Minutes

Comment s’engager professionnellement pour la transition écologique ? Si possible dès la sortie de ses études ? C’est le projet de beaucoup de jeunes qui ne savent parfois pas quelles formations et quels métiers viser. Pour les aider et les accompagner,l'association Les Pépites Vertes, recense et diffuse les parcours et témoignages de dizaines de jeunes professionnels engagés, notamment dans son annuaire et sa «Mine d'or des Pépites»

Afin de soutenir cette initiative, 20 Minutes s’est associé cet été « au grand appel aux pépites de France » lancé par le site pour dénicher de nouveaux talents et vous dévoile chaque mercredi de septembre, une des quatre « pépites vertes » rencontrées par la présidente-fondatrice de l’association Claire Pétreault.

« Il y a des milliards de possibilités »

Après les témoignages de Solène, chargée de mission à l’Office français de la biodiversité et d’ Alexandre, artisan-boulanger bio, découvrez cette semaine les conseils de Marine, 24 ans, cheffe de projet chez Beyond the Sea, une jeune entreprise innovante, implantée sur le bassin d’Arcachon (Gironde) qui développe un système de traction des navires par aile de kitesurf. « Aujourd’hui, il faut savoir que le transport maritime c’est 940 millions de tonnes de CO2 qui sont émises par an. Et donc cette technologie permettrait de réduire de 20 % les émissions de gaz à effet de serre. » explique la jeune femme.

Son conseil pour s’engager professionnellement ? « Y aller à fond, de ne pas avoir peur de se tromper ». « Il y a des manières très variées de travailler pour la transition : ça peut être à la fois dans une grosse boîte, ça peut être dans une plus petite structure, ça peut être comme moi dans le domaine maritime mais ça peut être sur un tout autre domaine. Il y a des milliards de possibilités », explique-t-elle, avant de conseiller « de fouiller et d’être un peu curieux de ce qui se fait ».

Retrouvez le troisième épisode de la série spéciale « Pépites de France » avec 20 Minutes sur la chaine YouTube des Pépites Vertes par ici.