Chasse : L'utilisation de canards domestiques pour appâter les oiseaux sauvages fait polémique

CHASSE Chaque jour, « 20 minutes » vous propose des vidéos réalisées par son partenaire Brut

20 Minutes avec Brut
— 
Le naturaliste et activiste Pierre Rigaux dénonce la chasse avec des appelants, pour Brut.
Le naturaliste et activiste Pierre Rigaux dénonce la chasse avec des appelants, pour Brut. — capture

On les appelle les appelants. Ces canards portent bien leur nom, puisqu’ils sont élevés dans le but d’attirer leurs congénères sauvages avec leur chant. Cette technique de chasse est dénoncée par plusieurs activistes. Pierre Rigaux, naturaliste, est l’un d’entre eux : « Ces canards sont mis dans des situations complètement aberrantes par rapport à leur bien-être minimal. Ils sont attachés sur l’eau toute la nuit et sont mis dans des cages vraiment minuscules, souvent sur du grillage. »

Un avis que ne partage pas Nicolas Lottin, président de l’association des chasseurs de la Baie de Somme : « Mes appelants sont sur une mare qui fait 6.000-7.000 mètres carrés. Ils ont 1,8 hectare pour passer leur vie. » Découvrez la controverse autour de cette pratique de chasse dans la vidéo de notre partenaire Brut.