Après deux mois sans contact, Guirec Soudée a enfin pu passer un coup de fil à ses proches

SOLITAIRE L'aventurier ne dispose plus de moyen de communication et doit passer par les bateaux qu'il croise pour donner de ses nouvelles

20 Minutes avec agence
— 
Guirec Soudée lors d'une autre traversée.
Guirec Soudée lors d'une autre traversée. — Guirec Soudée

Originaire des Côtes-d'Armor, Guirec Soudée a entrepris la traversée de l'Atlantique à la rame, le 15 juin dernier. Parti des Etats-Unis, il devait rejoindre Brest début septembre. Mais une tempête avait détruit une partie de son matériel de communication au mois de juillet, obligeant l’aventurier à passer par l’équipage de navires pour envoyer de ses nouvelles. Après deux mois sans contact direct, le rameur a enfin pu échanger de vive voix avec ses proches, dans la nuit de mercredi à jeudi, rapporte France 3 Bretagne.

Guirec Soudée a pu passer un coup de fil à son entourage grâce au commandant de bord d’un bateau. Le Breton a ainsi pu témoigner des difficultés rencontrées ces dernières semaines mais également des belles rencontres avec la faune marine.

Un vent qui ralentit son périple

Sur le site Internet qui permet de suivre le périple du Breton, les dernières nouvelles sur la position de l’aventurier remontaient au 25 août dernier. Les prévisions météorologiques des prochains jours devraient fortement impacter le chemin du rameur en solitaire. Le périple de Guirec Soudée ne devrait pas s’achever avant la troisième semaine de septembre. « J’espère qu’il y aura quelques personnes pour mon arrivée », a-t-il confié à ses proches lors de son appel.