Toulouse : Ils lancent des baskets végans (et stylées) fabriqués à base de cactus

TENDANCE Un jeune entrepreneur toulousain originaire du Mexique lance avec deux amis une marque de sneakers végans et recyclables dont un modèle est fabriqué à base de feuilles de cactus

Hélène Ménal
— 
Les créateurs de la marque, chaussés avec leurs sneakers.
Les créateurs de la marque, chaussés avec leurs sneakers. — Ohtli
  • Trois amis viennent de créer à Toulouse la marque Ohtli de sneakers écoresponsables et végans.
  • L’un de leurs premiers modèles recyclables est fabriqué artisanalement au Mexique dans un « cuir » végétal à base de cactus.
  • Les baskets écolos sont en prévente sur la plateforme de financement participatif Ulule.

Quand Roberto Garcia a débarqué à Toulouse en provenance de son Mexique natal, il se berçait du rêve de poursuivre ses études d’ingénieur aéronautique. Le premier confinement lui a coupé les ailes. Qu’à cela ne tienne. Il est resté, son épouse est Française, mais il a trouvé refuge dans ses racines. Et comme le jeune homme de 29 ans est originaire d’une famille d’industriels de León Guanajuato, la capitale mexicaine de la chaussure et du cuir, il a mis ses pas dans ceux de ses proches en imaginant, avec deux amis, Camilo et Franco, une nouvelle marque de sneakers.

Le modèle
Le modèle - Ohtli

Mais pas n’importe quelles paires de basket : « Des baskets écoresponsables », dit celui qui est bien placé pour connaître les dégâts environnementaux de l’industrie du cuir. Les chaussures Ohtli – « chemin » en vocable aztèque – seront donc certifiées végans. Un premier modèle, baptisé « Wave », est fabriqué à base de fils de plastique issus de bouteilles récupérées par une association espagnole dans la mer. Le deuxième, « Agave », fleure bon le Mexique puisque son « cuir » végétal est issu de « feuilles de cactus broyées pour en faire une pâte ensuite séchée au soleil ». Le gisement est presque inépuisable. « Avec 300 ou 400 types de cactus, au Mexique on n’en manque pas. En plus, on ne cueille que les feuilles mûres, la plante n’est pas détruite », explique Roberto Garcia.

Des paires recyclées en fin de vie

Grâce aux connexions mexicaines, les prototypes des sneakers Ohtli, très classiques et trendy, ont été créés en quelques mois. Avec leur logo du dieu serpent Quetzalcoatl, les trois amis ont peaufiné leur marketing et mis les chaussures en prévente sur la plateforme de financement participatif Ulule. Le prix n’est pas anodin : à partir de 85 euros pour la campagne de lancement, 109 euros après. « C’est dans les standards des produits végans qui existent déjà », assure le jeune patron d’Ohtli.

La marque est Française, toulousaine même, mais les chaussures seront fabriquées artisanalement au Mexique. Un long chemin pour lequel les trois associés ont trouvé la parade : « Nous avons calculé notre empreinte carbone en tenant compte de l’acheminement et nous payons des compensations en France », assure Roberto Garcia. Othli a aussi l’originalité de proposer de récupérer les chaussures en fin de vie et de les recycler elle-même. Le plus tard possible quand même.