Corse : Les incendies du Var provoquent un épisode de pollution atmosphérique sur l'île de beauté

AIR La région sortait à peine de l’épisode de pollution aux particules fines en provenance du Sahara

M.F avec AFP
— 
Victime des particules fines venues du Sahara la semaine dernière, la Corse a été touchée par un nouvel épisode de pollution atmosphérique mardi 17 août, lié cette fois aux incendies du Var. (Illustration)
Victime des particules fines venues du Sahara la semaine dernière, la Corse a été touchée par un nouvel épisode de pollution atmosphérique mardi 17 août, lié cette fois aux incendies du Var. (Illustration) — Xavier FRANCOLON/SIPA

Quelque 300 kilomètres séparent le sud-est de la France et Corse. Pourtant, les retombées des incendies du Var se font ressentir jusque sur l’île de Beauté. Mardi après-midi, l’organisme de prévision Qualitair Corse a déclenché le dispositif d’alerte à la pollution atmosphérique qu’elle impute aux feux de forêts en cours dans le département de Côte d’Azure depuis lundi. A peine sortie de l’épisode de pollution aux particules fines en provenance du Sahara, qui avait provoqué un déclenchement du dispositif d’alerte de samedi à lundi soir, la Corse n’aura donc connu un retour à la normale que pendant quelques heures.

« Depuis la fin de matinée, les stations de mesures enregistrent de fortes concentrations en particules en suspension en provenance du sud de la France. (…) De nombreux signalements nous parviennent et nous confirment que le phénomène est visible à l’œil nu sur une grande partie de l’île », a souligné Qualitair Corse dans un communiqué, en précisant que « la durée de cet épisode est pour le moment difficilement prévisible et dépendra de l’évolution de l’incendie et des conditions météorologiques ».

« Une odeur d’incendie et la présence de fumées »

Mardi matin, les pompiers de Corse-du-Sud avaient expliqué sur les réseaux sociaux recevoir de « nombreux appels via le 18 signalant une odeur d’incendie et la présence de fumées » : « Des reconnaissances aériennes et terrestres ont été effectuées par les sapeurs-pompiers. Il pourrait s’agir des conséquences d’un incendie de grande ampleur dans le Var qui a déjà ravagé plusieurs milliers d’hectares », avait alors expliqué le Service départemental d’incendie et de secours, en appelant par ailleurs à la plus grande vigilance sur l’île, elle aussi soumise à un fort risque d’incendie.

« Sept mises à feu ont été recensées dans le sud du département ces dernières 48 heures, rapidement maîtrisées, mobilisant de très importants moyens aériens et terrestres », a ainsi dévoilé le SIS 2A.