Bangladesh : Un crocodile des marais, espèce déclarée éteinte dans le pays, capturé par des villageois

ANIMAL Le crocodile des marais a été recensé pour la dernière fois à l’état sauvage au Bangladesh il y a un demi-siècle

20 Minutes avec agences
— 
Un crocodile. (photo illustration)
Un crocodile. (photo illustration) — BONY/SIPA

Un crocodile des marais à l’état sauvage, une espèce pourtant éteinte au Bangladesh, a été capturé sur une rive du Gange dans un village du district de Faridpur, au centre du pays. L’animal est un mâle long de 2,3 mètres et âgé de 10 à 12 ans. Les autorités ont tenté de le sortir de l’eau en vain, jusqu’à ce qu’il soit capturé par des villageois, a déclaré mardi le responsable régional des forêts, Nirmal Kumar Paul.

« Nous avons découvert qu’il était en fait entré dans le canal de la rivière Padma [affluent du Gange] en quête de poissons qui semblent s’y trouver en abondance », a raconté le responsable. « Nous avons essayé de le capturer avec des filets mais il s’est échappé. Puis, lundi, les villageois l’ont attrapé pendant qu’il se déplaçait sur la rive ».

Le crocodile attire la foule

La présence du crocodile dans le canal, où on pouvait facilement l’apercevoir depuis fin juillet, a attiré quelque 15.000 personnes dans le village, malgré les avertissements des autorités rappelant par haut-parleur le confinement en vigueur contre le coronavirus.

Le crocodile a depuis été transféré dans un centre de sauvetage d’animaux sauvages près des Sundarbans, la plus grande forêt de mangroves du monde (140.000 hectares). Il sera ensuite transféré dans un parc zoologique, ont précisé les responsables.

Sur la liste des espèces « régionales éteintes »

L’animal pourrait être parvenu au Bangladesh en provenance d’Inde par le Gange, fleuve long de 2.500 kilomètres. Le crocodylus palustris, inscrit sur la liste des espèces « régionales éteintes » au Bangladesh par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), a été recensé pour la dernière fois à l’état sauvage dans le pays il y a un demi-siècle. Plusieurs auraient toutefois été observés depuis.

Le Bangladesh conserve quelques spécimens en captivité dont l’origine est inconnue, selon l’UICN. L’espèce est présente en Inde, en Iran, au Népal, au Pakistan et au Sri Lanka. Sa population mondiale est estimée entre 5.400 et 7.100 individus, selon les chercheurs.