80 millions d'euros versés aux collectivités chaque année pour ramasser les mégots de cigarettes

ENVIRONNEMENT 23,5 milliards de mégots sont jetés au sol ou dans la nature chaque année en France

20 Minutes avec agences
Un mégot de cigarette (illustration).
Un mégot de cigarette (illustration). — Pixabay

Quelque 80 millions d’euros par an vont être alloués aux collectivités pour ramasser les plus de 23 milliards de mégots de cigarettes jetés au sol chaque année en France, a annoncé mardi le ministère de l’Environnement. La loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire de février 2020 a créé une filière « à responsabilité élargie des producteurs » (REP) pour les mégots.

L’objectif est de diminuer la présence de plastiques dans l’environnement (les océans en particulier), lorsque les fumeurs jettent leurs mégots sur la voie publique, comme le prescrit la directive européenne sur les plastiques à usage unique. Selon ce principe, celui qui fabrique, qui distribue ou qui importe un produit doit prendre en charge sa fin de vie. C’est ce que l’on appelle la responsabilité élargie des producteurs (REP), ou le principe du « pollueur-payeur ».


Réduire la quantité de mégots au sol de 40 % en six ans

Avec cette nouvelle filière, une contribution financière sera donc versée par les entreprises du secteur du tabac, collectée par le nouvel organisme, puis reversée aux collectivités pour financer des campagnes de collecte, de sensibilisation, d’affichage, ainsi que des opérations de distribution de cendriers de poche sur les plages ou dans les rues, ou certaines opérations de nettoyage. Elle financera aussi des projets visant à développer des moyens de collecte des mégots innovants et des solutions de recyclage.

Alors que 23,5 milliards de mégots sont jetés au sol ou dans la nature chaque année en France, l’objectif est de réduire cette quantité au minimum de 40 % en six ans, précise le ministère. Outre la pollution qu’il induit, estimée à 500 litres d’eau par mégot selon le ministère, le jet de mégots favorise aussi les départs de feu pendant l’été : selon une étude d’Ipsos France citée par la Sécurité civile, plus d’un fumeur sur quatre jette son mégot depuis la fenêtre de sa voiture.