A Beauval, l’arrivée de deux bébés pandas de Huan Huan est imminente

CARNET ROSE Huan Huan, la femelle panda du parc zoologique du Loir et Cher doit donner naissance à deux bébés pandas. A priori même ce dimanche, même si pour l’instant « tout est calme », indique-t-on à Beauval

F.P.
— 
Yuan Meng, né en août 2017, se prépare à l'arrivée de de petits frères ou sœurs dans quelques heures au zoo de Beauval.
Yuan Meng, né en août 2017, se prépare à l'arrivée de de petits frères ou sœurs dans quelques heures au zoo de Beauval. — GUILLAUME SOUVANT / AFP

Il n’y a pas qu’à Tokyo qu’on vit, ce dimanche, des moments d’émotions. Au zooParc de Beauval (Loir-et-Cher), on s’apprête également à vivre un grand moment avec la naissance – rare- de deux bébés pandas. Ceux de la femelle Huan Huan prêtée par la Chine et qui avait déjà donné naissance à Yuan Meng, premier bébé panda à être né en France, en août 2017.

« Tout est calme, Huan Huan dort la plupart temps

Le ZooParc de Beauval s’attendait à une naissance probable des bébés pandas samedi soir. Mais ce dimanche après-midi, toujours rien. « Tout est calme, Huan Huan dort la plupart temps et se nourrit peu », indique, à 20 Minutes, le parc zoologique. Fin mars, les deux pandas géants, Huan Huan et Yuan Zi, l’une des principales attractions du Zoo de Beauval, avaient tenté de s’accoupler, sous l’œil des vétérinaires et soigneurs. Une insémination artificielle avait également été réalisée par précaution, la femelle panda n’étant féconde que 24 à 48 heures par an.

La technique a fait mouche, le ZooPark de Beauval annonçant, le 21 juillet dernier, que Huan Huan était une nouvelle fois enceinte, après avoir observé un embryon de bébé panda, mesurant 1,74 cm. Puis, coup de théâtre quelques jours plus tard, avec l’observation, lors d’une deuxième échographie, d’un deuxième. « Les mesures n’ont pas été encore faites sur le deuxième car Huan Huan a bougé » pendant l’examen, précisait la vétérinaire.

Un parcours semé d’embûches ?

De l’accouplement à la mise bas, l’arrivée d’un nouveau-né est un long parcours du combattant chez les pandas, qui reste semé d’embûches jusqu’à la naissance et même jusqu’aux premiers jours des nouveau-nés. Pour rappel Yuan Meng devait d’ailleurs avoir initialement un petit frère ou une petite sœur, qui était finalement décédé peu après la naissance.

Une telle naissance reste un petit événement diplomatique surveillé de près par Pékin, qui prête ses pandas avec parcimonie. Deux soigneuses, en provenance de la base de Chengdu en Chine, sont arrivées au ZooParc où elles aideront les équipes vétérinaires françaises, à la naissance des jumeaux mais aussi durant leurs premiers mois. Fin 2017, Yuan Meng avait aussi été baptisé en grande pompe par une marraine de prestige : marraine de prestige, Brigitte Macron elle-même,.