Steaks, brochettes, saucisses... Y aura-t-il de la viande végétale sur vos barbecues cet été ?

VOUS TEMOIGNEZ Alors que l’offre de substituts végétaux à la viande s’étoffe en France dans les rayons des supermarchés, vous y êtes-vous déjà mis ? Ou pensez-vous le faire ? Et si oui, pourquoi ? Racontez-nous !

Fabrice Pouliquen
— 
Le rayon des alternatives végétales à la viande animale dans un supermarché de New York, le 15 novembre 2019. (Photo illustration).
Le rayon des alternatives végétales à la viande animale dans un supermarché de New York, le 15 novembre 2019. (Photo illustration). — Angela Weiss / AFP

Steaks, nuggets, aiguillettes, merguez… Ils imitent la forme, la texture, le goût, l’odeur de la viande, mais troquent les protéines animales contre des protéines végétales. De pois, de blé ou de soja, les substituts végétaux à la viande, déjà bien implantés aux Etats-Unis, en Allemagne, aux Pays-Bas…, débarquent aussi de plus en plus en France. Que ce soit dans les chaînes de restauration qu’en rayon des supermarchés où l’offre s’est étoffée.

Dans un rapport de 2020, l’institut d’études sectorielles Xerfi estimait à 400 millions d’euros le marché des protéines végétales en France pour l’année 2019. Il a progressé à une vitesse estimée à 11 %. Les boissons et crèmes desserts végétales (lait de soja par exemple) comptent pour moitié dans ces 400 millions, mais le rythme de leur consommation devrait connaître un déclin à l’avenir, selon Xerfi. Ce sont bien les substituts à la viande qui devraient, dans le futur, tirer ce marché de la protéine végétale. Xerfi table sur une croissance à 8 % d’ici 2023.

Vous êtes-vous déjà laissé tenté par le steak végétal et autres substituts aux protéines animales ? Y en aura-t-il sur votre barbecue cet été ? Qu’est-ce qui vous retient de le faire ? Ou au contraire, qu’est-ce qui vous donne envie de vous y mettre ? Votre entourage aime-t-il ça ?