Bretagne : A Crozon, les restrictions d’accès à un célèbre spot de surf font des vagues

SURF Le maire de la commune a pris un arrêté limitant la circulation des voitures près de La Palue

Camille Allain
— 
La plage de La Palue, à Crozon, est un célèbre spot de surf de Bretagne.
La plage de La Palue, à Crozon, est un célèbre spot de surf de Bretagne. — A. Max/20 Minutes
  • Sur la presqu'île de Crozon, dans le Finistère, la pratique du surf a explosé ces dernières années. 
  • Les sites protégés et fragiles sont mis à mal par les passages de véhicules qu'il faut stationner. 
  • Le maire de Crozon vient de prendre un arrêté interdisant l'accès au parking le plus proche de la plage, afin de limiter les nuisances et l'impact sur l'environnement.

La plage de La Palue. En Bretagne, toute personne qui a déjà réussi à se lever sur une planche de surf a déjà entendu parler de ce spot. Nichée dans la somptueuse et sauvage presqu’île de Crozon (Finistère), la plage offre régulièrement des vagues très prisées des amateurs de glisse. Depuis quelques années, le spot fait pourtant les frais de sa popularité. Mais aussi de l’essor du surf, du bodyboard et du windsurf, qui gagnent chaque année de nouveaux adeptes. Dans l’eau, cette fréquentation en hausse ne pose pas encore trop de problèmes, si l’on omet quelques priorités grillées les jours de forte affluence. A terre, en revanche, c’est plus compliqué. Face à l’afflux de véhicules, le maire de Crozon a pris une décision radicale en fermant l’accès au parking situé tout près de la plage pendant les deux mois d’été où le site est encore plus fréquenté. Ce qui a provoqué la colère de certains usagers.

« Je ne fais que défendre le territoire », explique Patrick Berthelot. Surpris par l’ampleur de la contestation, le maire temporise : « On n’interdit pas l’accès à la plage, on essaie simplement de préserver un site fragile qui n’est pas fait pour être aussi fréquenté. » Dans cet environnement sauvage compliqué à traiter, la municipalité mettra une navette au départ d’un nouveau parking gratuit situé à 1,5 kilomètre de la plage. L’objectif est double. Eviter de voir les voitures s’empiler sur un tout petit parking sauvage aménagé un peu plus bas. Et limiter la traversée des véhicules dans l’étroit village de La Palue. « Il s’agit de faire changer les habitudes. J’ai bien conscience que ce n’est pas simple », ajoute le maire, qui a également interdit le stationnement nocturne afin de limiter la présence de vans et camions aménagés. Seules les écoles de surf et les personnes à mobilité réduite pourront s’approcher au plus près de l’eau.

Elu l’an dernier, le maire avait annoncé dès le mois de janvier qu’il souhaitait réglementer l’accès à la plage. L’officialisation de ce projet a pourtant fait bondir certains habitués de la plage, surfeurs en tête. Spontanément, plusieurs opposants à ce projet ont créé un collectif baptisé « Les usagers des plages de Crozon » et lancé une pétition. « Cette décision a été prise sans aucune concertation et elle risque de provoquer une énorme frustration. On ne demande pas à se garer sur la plage, mais juste de pouvoir accéder simplement au site, tout en le protégeant », prévient Olivier Marquer. Ancien conseil municipal d’opposition, le porte-parole du collectif est un surfeur et windsurfeur régulier. Il précise qu’il « ne défend pas les intérêts des surfeurs mais de tous les usagers ».

« La pratique du surf a explosé »

Jusqu’ici, les personnes voulant se rendre à La Palue traversaient le petit village en voiture et pouvaient se garer en contrebas, à quelques pas de la plage. Dès le 12 juillet, cet accès sera définitivement fermé. Seul un parking sauvage d’une trentaine de places sera maintenu en amont d’une barrière. « La pratique du surf a explosé depuis trois ou quatre ans, il faut le reconnaître. Il y a de plus en plus de voitures à passer et il faut l’organiser. Mais pas avec une navette de neuf places qui sera vite débordée », prévient Olivier Marquer.

Coucher de soleil sur la plage de la Palue, à Crozon, dans le Finistère.
Coucher de soleil sur la plage de la Palue, à Crozon, dans le Finistère. - A. Max/20 Minutes

La commune de Crozon, qui compte environ 7.500 habitants l’hiver, accueille jusqu’à 35.000 personnes au cœur de l’été. Des visiteurs que la commune tente de mieux répartir sur sa quinzaine de plages. Mais aussi sur les sites des alentours, afin d’éviter les méfaits de la surfréquentation. Tout sauf simple.