Mexique : L’incendie sous-marin provoqué par une fuite d’un gazoduc finalement éteint

CATASTROPHE Aucune victime n’est à déplorer et l’exploitant affirme qu’aucun déversement n’a été occasionné lors de cette fuite

R. G.-V.
La fuite de gaz a provoqué un "œil de feu" dans le golfe du Mexique.
La fuite de gaz a provoqué un "œil de feu" dans le golfe du Mexique. — Capture d'écran Twitter

Les images sont très impressionnantes. Vendredi, la fuite d’un gazoduc dans le golfe du Mexique​ a provoqué un incendie sous-marin. Le drame s’est déroulé à l’ouest de la péninsule du Yucatán, au large du Mexique, à seulement quelques centaines de mètres d’une plateforme pétrolière offshore. Sur les images, cet incendie ressemble presque à une éruption volcanique de lave. L’incendie aurait été maîtrisé après cinq heures de lutte.


Ce sont des installations de la société pétrolière d’Etat mexicaine, Pemex, qui sont concernées. Un porte-parole de la société a affirmé que l’incendie n’avait pas fait de victime et occasionné « aucun déversement » dans l’océan… Sans préciser ce qui a brûlé dans l’eau, note France Inter.

Parmi les 20 entreprises les plus polluantes au monde

Il est permis de douter des affirmations de la Pemex tant cette entreprise est connue pour être peu regardante sur la pollution. The Guardian l’avait classée en 2019 dans les 20 entreprises les plus polluantes du monde du point de vue des émissions de carbone. En 2019 déjà un autre oléoduc de l'entreprise avait explosé et provoqué une centaine de décès à Tlahuelilpan.

Le golfe du Mexique, où on trouve d’importantes réserves d’hydrocarbures en sous-sol, est un habitué des catastrophes écologique liées à l’exploitation de ces gisements. L’événement plus marquant avait eu lieu en 2010 quand une plateforme offshore de BP, au large de la Louisiane, aux Etats-Unis, avait explosé et brûlé pendant des jours. Onze personnes avaient trouvé la mort dans l’explosion et les fuites avaient provoqué une immense marée noire.