Costa Rica : L’ONU prête 250 millions de dollars pour financer un train électrique

ÉCOLOGIE « Il aura d’énormes avantages pour l’environnement et les utilisateurs, favorisant la décarbonation et l’économie », a déclaré le président du pays, Carlos Alvarado

20 Minutes avec agence
— 
Le drapeau de l'ONU
Le drapeau de l'ONU — Image par Miguel Á. Padriñán de Pixabay

Le Costa Rica recevra un prêt de 250 millions de dollars du Fonds vert des Nations unies pour le climat pour financer une partie de la construction d’un train électrique comprenant cinq lignes, un projet phare du gouvernement. « Le Fonds vert pour le climat soutient le train électrique (…) Il aura d’énormes avantages pour l’environnement et les utilisateurs, favorisant la décarbonation et l’économie », a déclaré le président du pays, Carlos Alvarado.

Dans la région, ce pays se distingue le plus pour la préservation de l’environnement, avec des initiatives telles que l’élimination de l’utilisation des combustibles fossiles d’ici 2050 et la recherche d’une propreté totale dans sa production d’énergie. En 2020, ce taux s’élevait à 99,78 % et, pour la sixième année consécutive, à plus de 98 %, selon les données du Centre de contrôle de l’énergie (CENCE).

D’autres travaux accompagnent le projet

Le Fonds vert pour le climat, une entité créée par l’ONU en 2010, versera également 21,7 millions de dollars pour d’autres travaux qui accompagnent le projet. Des pistes cyclables reliées à certaines gares ferroviaires sont des initiatives envisagées.

Le train électrique était la principale promesse électorale de Carlos Alvarado, élu président du Costa Rica en 2018. Le coût total du projet, selon le gouvernement, est de 1,5 milliard de dollars, dont la Banque centraméricaine d’intégration économique couvrira 550 millions avec un prêt sur 40 ans.

BON PLAN : Vos trains aux meilleurs prix sur Ouigo