Nantes : Une météorite exceptionnelle fait son entrée au Muséum d’histoire naturelle

SCIENCES Il s’agit d’un fragment de 177 kg de la météorite de Saint-Aubin, la plus grosse jamais trouvée en France

F.B.
— 
Le fragment de météorite pèse près de 200 kg.
Le fragment de météorite pèse près de 200 kg. — Muséum de Nantes

C’est un don exceptionnel que vient de recevoir le Muséum d’histoire naturelle de Nantes : un fragment de 177 kg de la plus grosse météorite de France. Tombé sur Terre il y a environ 55.000 ans, selon les experts, ce corps céleste composé essentiellement de métal extraterrestre (un alliage de fer et de nickel) avait été authentifié en octobre 2018 à Saint-Aubin, près de Troyes, dans l’Aube.

Dès 1968, un agriculteur avait repéré un morceau de cet étonnant rocher et l’avait laissé dans un coin de son champ, sans se douter que d’autres fragments se trouvaient dans le secteur. Les recherches ont permis d’identifier plus de 120 points d’impact et fragments dont le plus gros pèse 477 kg !

Le lourd morceau appartenant désormais au Muséum de Nantes a été offert par les propriétaires du terrain où a il a été trouvé. Le musée nantais a été choisi, au même titre que le musée de Troyes et le Muséum national d'histoire naturelle de Paris, en raison des collections déjà remarquables de l’établissement dans le domaine des sciences de la terre et de l’univers.

Visible du grand public depuis le week-end dernier, la météorite de Saint-Aubin est exposée tout près de la météorite martienne Black Beauty (1kg), trouvée en 2011 dans le désert du Sahara, et de la météorite de Rocheservière (4,7 kg), tombée en 1841 dans la commune vendéenne du même nom.