Aéronautique : Un Airbus emportant 100 % de carburants alternatifs doit voler d’ici à la fin de l’année

MONDE D'APRES Plusieurs acteurs de l’aéronautique annoncent leur pari de faire décoller d’ici à la fin de l’année, pour un vol d’essai, un Airbus « 100 % carburant alternatif ». Nom de code, projet Volcan

H.M.

— 

Le vol d'essai se fera sur un A320neo. Illustration.
Le vol d'essai se fera sur un A320neo. Illustration. — Master films - A. Doumenjou

Dans la quête de l’avion vert, accélérée par les préoccupations climatiques et la crise du Covid-19, un pas pourrait être franchi avant la fin de l’année 2021. Grâce au projet Volcan, pour vol avec carburants alternatifs nouveaux, dévoilé ce jeudi par « les principaux acteurs aéronautiques français », autrement dit Airbus, Dassault Aviation, l’équipementier Safran et le Centre français de recherche aérospatiale (Onera) basé à Toulouse.

Grâce aux financements du Plan de relance de l’Aéronautique, ces entreprises ou structures font donc plancher leurs spécialistes pour faire voler « fin 2021 », un vol d’essai n’emportant que du carburant alternatif. Les émissions, au sol et en vol, de cet A320neo spécialement équipé seront analysées.

Objectif « décarbonisation »

« Cette étude soutiendra les efforts en cours chez Airbus et Safran pour s’assurer que le secteur de l’aviation est prêt pour le déploiement et l’utilisation à grande échelle des SAF [carburants d’aviation durable] dans le cadre de l’initiative plus large de décarbonisation de l’industrie » explique les partenaires dans un communiqué auquel s’associe le ministère des Transports.

Les différents carburants testés dans le cadre du projet Volcan seront fournis par TotalEnergies.