Saône-et-Loire : Un loup abattu près de Cluny pour protéger un troupeau

ELEVAGE Localisé le mois dernier dans la région, le loup était tenu responsable de plusieurs attaques, dont une le week-end dernier dans laquelle quatre agneaux avaient été tués

20 Minutes avec AFP

— 

Un loup (illustration).
Un loup (illustration). — SANTUCCI / ZEPPELIN/SIPA

L’animal était recherché depuis plusieurs semaines. Un loup, localisé le mois dernier dans la région de Cluny (Saône-et-Loire), a été abattu mardi soir afin de protéger un troupeau de moutons, a indiqué dans la nuit de mardi à mercredi le préfet de Saône-et-Loire, Julien Charles. Selon les éleveurs, l’animal avait tué quatre agneaux le week-end dernier.

« Le prédateur a été tué par un agent de la brigade mobile d’intervention sur les grands prédateurs, service de l’Office francais de la biodiversité » (OFB), a précisé le préfet dans un communiqué. L’animal, connu comme le « loup du Clunisois », a été abattu sur le territoire de la commune de Flagy, « dans le cadre d’une opération de tir de défense sur un troupeau d’ovins protégés », a ajouté le préfet.

Plan loup déclenché mi-mai

La préfecture de Saône-et-Loire avait indiqué le 17 mai avoir déclenché le plan loup après la détection de cet animal dans le département. Les experts de l’OFB avaient confirmé la présence du loup après avoir analysé des photos prises les jours précédents, à l’aide d’appareils posés sur la commune de Flagy. 

Le préfet avait alors assuré les éleveurs de son soutien et rappelé que la protection des troupeaux « constitu (ait) un préalable obligatoire à la délivrance des autorisations de procéder à des tirs de défense ».