L'ambassadeur à l'Environnement Yann Wehrling bientôt démis de ses fonctions

ECOLOGIE Son mandat devait courir jusqu'à fin 2021, après la tenue du Congrès de l'Union internationale pour la conservation de la nature en septembre à Marseille et de la COP15 pour la biodiversité en octobre en Chine

20 Minutes avec AFP

— 

Le porte-parole du groupe UDI-Modem Yann Wehrling au Conseil de Paris, le 7 janvier 2014
Le porte-parole du groupe UDI-Modem Yann Wehrling au Conseil de Paris, le 7 janvier 2014 — Bertrand Guay AFP

L’ambassadeur français à l'Environnement, Yann Wehrling, va être démis de ses fonctions à quelques mois de deux réunions internationales cruciales sur la biodiversité, a appris jeudi l’AFP de source gouvernementale. « Il lui a été signifié par courrier qu’il devrait être mis fin à ses fonctions, cela se passera en conseil des ministres », a fait savoir cette source. « Les postes d’ambassadeur thématique sont à la discrétion du gouvernement. Ils sont nommés en Conseil des ministres et il est mis fin à leurs fonctions de la même manière », selon la même source.

Son mandat devait courir jusqu’à fin 2021, après la tenue du Congrès de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) en septembre à Marseille et de la COP15 pour la biodiversité en octobre en Chine, dans la préparation desquels il est impliqué pour la France. « J’attends des explications », a indiqué Yann Wehrling à l’AFP. « Je n’ai jamais critiqué le gouvernement, on ne peut pas m’accuser d’être déloyal » et « le travail, je l’ai fait », a-t-il fait valoir.

Soutien à Valérie Pécresse

Le conseiller régional Modem d’Ile-de-France a apporté son soutien pour les élections régionales à la présidente sortante, Valérie Pécresse. La majorité présidentielle a pour candidat Laurent Saint-Martin. Pour Yann Wehrling, « on peut distinguer les enjeux locaux des enjeux nationaux et internationaux ».