Vendée : Un loup aperçu dans le département, le premier depuis plus d'un siècle

ANIMAUX Un loup gris a été identifié à Jard-sur-Mer, il y a deux semaines

Julie Urbach

— 

Un loup gris en France en 2015.
Un loup gris en France en 2015. — RAYMOND ROIG / AFP

Il n’avait pas été vu dans le département depuis plus d’un siècle… Le 14 mai au matin, un loup gris a été identifié aux abords de la commune de Jard-sur-mer, sur les côtes vendéennes, annonce la préfecture ce jeudi. Aucun doute sur l’identité de l’animal puisque le canidé a été pris en photo via un dispositif « visant à assurer le suivi de la faune sauvage ». L’Office français de la biodiversité a depuis confirmé qu’il s’agissait bien d’un Canis lupus lupus, ou loup gris dans le langage courant.

Si la présence de cette espèce protégée est « occasionnelle » dans la région des Pays-de-la-Loire, la Vendée est loin d’être une « zone de présence connue ». Ce loup serait en fait arrivé sur le territoire grâce à la « grande capacité de dispersion » de l’animal : régulièrement, la naissance de louveteaux oblige certains animaux de la meute à s’expatrier pour chercher un nouveau lieu où s’établir.

Signaler toute observation suspecte

« Ces individus peuvent parcourir plusieurs centaines de kilomètres avant de se fixer, et ceci en quelques jours (distances de dispersion pouvant atteindre plus de 800 km de son lieu de naissance) », indique la préfecture. Début avril, c’est aux portes de Lyon qu’un loup gris a, par exemple, été aperçu.

S’il pourrait s’agir d’un animal isolé, susceptible de rester dans le secteur de « quelques jours à plusieurs mois », toute « observation suspecte de grand canidé ou toute attaque sur troupeau domestique » doit être rapidement signalée, indique la préfecture.