Saint-Nazaire : La navette vélos pour traverser le plus long pont de France fait son retour

TOURISME Le département de Loire-Atlantique propose aux cyclistes de mettre leur vélo sur une remorque afin de franchir la Loire sans avoir à circuler sur le pont de Saint-Nazaire

Frédéric Brenon

— 

Des cyclistes devant le pont de Saint-Nazaire.
Des cyclistes devant le pont de Saint-Nazaire. — © J. Damase
  • La circulation sur le pont de Saint-Nazaire est difficile et dangereuse pour les cyclistes.
  • La navette vélos relie Saint-Nazaire et Saint-Brévin plusieurs fois par jour.
  • Elle est mise en service dès ce week-end de l'Ascension et le sera à nouveau à la Pentecôte.

C’est le plus long pont de France (3,3 km). Le pont de Saint-Nazaire est aussi le seul moyen de franchir l’estuaire de la Loire. Problème : sa pente raide et, surtout, son trafic automobile soutenu en font un ouvrage particulièrement inhospitalier pour les cyclistes, malgré la présence d’une piste cyclable. Voilà pourquoi le conseil départemental de Loire-Atlantique a décidé de mettre en place aux beaux jours une navette réservée aux vélos reliant la rive sud (Saint-Brévin-les-pins) et nord (Saint-Nazaire). Le dispositif, gratuit, est, cette année, renouvelé dès ce grand week-end de l'Ascension. Il le sera à nouveau au week-end de la Pentecôte, avant une reprise durable à partir du 26 juin.

« La Loire-Atlantique est traversée par plusieurs itinéraires prisés des cyclotouristes [Loire à vélo, Vélocéan, Vélodyssée] et le franchissement du pont de Saint-Nazaire pose un problème de sécurité. On cherchait une solution et on a décidé, en 2017, de proposer cette navette routière. On avait aussi étudié la possibilité d’une navette fluviale mais c’était plus compliqué techniquement », explique Jean Charrier (SE), vice-président du conseil départemental.

Un coût assumé pour la collectivité

La navette est accessible sans réservation et propose neuf allers-retours quotidiens de 9h à 18h30. Les vélos sont transportés sur une remorque et les cyclistes grimpent avec leurs bagages dans une camionnette de huit places (capacité réduite en raison du Covid). « On accède à la navette depuis les parkings situés au pied du pont. Ça fonctionne bien, que ce soit auprès des cyclotouristes que des cyclistes locaux. La fréquentation a plus que doublé depuis le lancement. L’an dernier, malgré la crise sanitaire, 5.000 personnes l’ont empruntée. »

La navette relie Saint-Brévin à Saint-Nazaire.
La navette relie Saint-Brévin à Saint-Nazaire. - Paul Pascal/Département de Loire-Atlantique

Le service coûte 35.000 euros par an au conseil départemental. « On considère que c’est la continuité d’une piste cyclable. Il participe à développer la pratique du vélo », justifie Jean Charrier.

Renforcé en été. Et au-delà ?

Pendant la saison estivale, la liaison sera assurée tous les jours du 26 juin au 29 août. Entre le 10 juillet et le 15 août, le service sera même renforcé avec un départ toutes les 30 minutes dans les deux sens

Le département réfléchit aussi à étendre la navette durant les petites vacances scolaires et les week-ends de juin et septembre. « C’est une possibilité, confie Jean Charrier. On sent qu’il y a une vraie demande. » La décision appartiendra à la nouvelle majorité départementale après les élections des 20 et 27 juin.