Bretagne : Joséphine, phoque star de la Rance, s’est éteint dimanche matin

ANIMAUX L’animal était un habitué de la rivière bretonne où il vivait depuis plus de vingt ans

Camille Allain
— 
Le phoque Joséphine est décédé ce dimanche. La femelle était une habituée des bords de Rance.
Le phoque Joséphine est décédé ce dimanche. La femelle était une habituée des bords de Rance. — Association Al-Lark

Elle occupait la Rance depuis plus de vingt ans. Baptisé Joséphine ou plus scientifiquement « L9 », le phoque le plus célèbre de la côte nord bretonne s’est éteint ce dimanche matin. C’est le responsable du port de Binic, dans les Côtes d’Armor, qui a découvert le corps sans vie de l’animal, âgé de 21 ans, précise l’association Al-Lark​ qui la suit depuis des années. Il y a trois semaines, le veau marin avait quitté sa rivière habituelle pour prendre le large et s’aventurer dans la baie du Mont Saint-Michel. Elle avait récemment élu domicile aux abords de la baie de Saint-Brieuc pour y mener des derniers jours que l’on espère paisibles.

Les connaisseurs de Joséphine savaient qu’elle souffrait de problèmes de reins depuis son passage à Océanopolis l’été dernier. Très amaigrie, la femelle y avait été accueillie pour être soignée. Après plusieurs semaines de soins intensifs, le phoque star de la Rance avait été ramené à Plouër-sur-Rance, où il avait l’habitude d’évoluer.

Une autopsie programmée

Ne pesant que 43 kg à son arrivée dans le centre de soins de Brest, au lieu d’une centaine en temps normal, Joséphine s’était remplumée et avait retrouvé son milieu naturel sans encombre. A quelques kilomètres des colonies de phoques veaux marins établis dans la baie du Mont Saint-Michel. Mais toujours à portée d’appareil photo des habitants des bords de Rance.

Le corps de Joséphine sera autopsié mais la raison de sa mort ne fait guère de doute. Si une femelle peut vivre jusqu’à 35 ans, les problèmes rénaux de la star de la Rance lui ont sans doute été fatals.