Carrefour et Système U n'imprimeront plus automatiquement les tickets de caisse

ECOLOGIE Cette mesure concernera l'ensemble des enseignes d'ici au 1er janvier 2023

20 Minutes avec agence

— 

Des tickets de caisse.
Des tickets de caisse. — GILE Michel/SIPA

D’ici la fin de l’année 2021, Carrefour et Système U ne proposeront plus automatiquement le ticket de caisse aux clients dans leurs magasins​, rapporte LSA Conso. C’est ce qu’ont annoncé à quelques jours d’intervalle ces deux firmes, dans la lignée de précédentes mesures visant à réduire la consommation de papier.

Les tickets de caisse ne sont en effet déjà plus proposés automatiquement pour les achats d’un montant de moins de 20 euros. Dans les prochaines semaines, ce seront les achats de moins de 30 euros qui seront également concernés. Les tickets de caisse continueront cependant d’être disponibles à l’impression à la demande du client ou sur les plateformes numériques des deux enseignes.

Une anticipation des évolutions réglementaires

Ces choix ont été motivés par certaines études menées par les deux groupes. Système U a affirmé par exemple que 40 % de ses clients ne veulent pas du ticket de caisse. Par ailleurs, ces décisions interviennent alors que le code de l’environnement prévoit d’imposer ces mesures à toutes les enseignes d’ici au 1er janvier 2023. Les tickets de caisse correspondent en effet à l’abattage de 2,5 millions d’arbres par an et nécessitent 950 millions de litres d’eau à leur fabrication.

Système U a déclaré que l’arrêt de l’impression des tickets de caisse permettrait une économie de 44.077 kilomètres de papier, ce qui représente un peu plus que la circonférence de la Terre. L’entreprise Carrefour a quant à elle précisé que pour un millier de tickets non-imprimés, 200 mètres de papier sont économisés. Ces mesures permettront ainsi aux deux enseignes de réduire leur impact environnemental.