Voitures officielles, tapis rouge… Comment le Festival de Cannes compte-t-il réduire son empreinte carbone ?

ENVIRONNEMENT Les organisateurs ont annoncé une série de mesures pour passer « à une vitesse supérieure » dès la prochaine édition, en juillet

20 Minutes avec AFP

— 

Les organisateurs promettent notamment d'utiliser deux fois moins de tapis rouge (Archives)
Les organisateurs promettent notamment d'utiliser deux fois moins de tapis rouge (Archives) — F. Binacchi / ANP / 20 Minutes

Le Festival de Cannes, qui avait déjà engagé une série d’actions destinées à réduire son empreinte environnementale ces dernières années, a annoncé vouloir passer « à une vitesse supérieure » dès sa prochaine édition, début juillet.

Les voitures officielles seront notamment à 60 % hybrides ou électriques, les impressions papier diminueront de moitié tout comme le volume de tapis rouge utilisé. Les bouteilles d’eau en plastiques seront supprimées (22.000 avaient été distribuées en 2019).

Circuits courts pour les dîners de gala

Les traiteurs seront aussi incités à « privilégier les circuits courts et les produits frais de saison, proposer des alternatives végétariennes, lutter contre le gaspillage et limiter les déchets ». Sur cette question, le festival indique avoir déjà réussi à « valoriser » 99 % de ses 250 tonnes de déchets, et veut maintenir ce taux au-dessus des 95 %.

Chaque participant devra également verser 20 euros pour compenser l’empreinte environnementale de son voyage et de son hébergement. Une contribution, dont le montant n’est pas précisé, sera allouée à des projets « de compensation fiables et pertinents », choisis par « un comité scientifique d’experts indépendants ».

L’empreinte écologique du festival avait été critiquée par des associations s’alarmant des kilos de nourriture jetés ou du ballet des yachts, avions et berlines. Les organisateurs n’ont pas publié de bilan de l’empreinte environnementale de l’événement ou d’objectifs chiffrés, mais promettent plusieurs « points d’étape » d’ici juillet 2021.