Tunisie : Une manifestation demande le renvoi de 282 conteneurs de déchets en Italie

ENVIRONNEMENT Vingt-six personnes sont poursuivies dans cette affaire

20 Minutes avec agences
Illustration de déchets laissés sur la voie publique
Illustration de déchets laissés sur la voie publique — JPDN/SIPA

Une manifestation s’est tenue ce jeudi à Tunis (Tunisie) pour réclamer le renvoi en Italie de 282 conteneurs de déchets ménagers. Ces conteneurs avaient été importés illégalement dans le pays à l’été 2020.

« Récupérez votre merde », pouvait-on lire en italien sur des banderoles installées devant l’ambassade d’Italie, au milieu de sacs poubelles symboliquement ornés de fleurs. Une coalition d’associations de défense de l’environnement avait déjà manifesté ce dimanche au port de Sousse, où sont entreposés les déchets.


Un suspect en fuite dans l’affaire

Ils avaient été importés par une société tunisienne, qui les avait présentés à tort comme des déchets plastiques qu’elle allait recycler. Vingt-six personnes sont poursuivies en Tunisie dans cette affaire, dont des cadres de la douane et l’ancien ministre de l’Environnement, Mustapha Aroui, qui a été arrêté. Huit sont en prison et un en fuite : le gérant de la société importatrice.

Ce dernier avait signé avec une société italienne un contrat pour l’élimination de 120.000 tonnes de déchets maximum au prix de 48 euros par tonne – soit un total de plus de 5 millions d’euros. Cette affaire a fait scandale en Tunisie, d’autant que les infrastructures tunisiennes ne permettent pas au pays de traiter ses propres déchets.

Selon des médias tunisiens, les autorités de Campanie ont récemment bloqué l’exportation vers la Tunisie de 600 autres conteneurs déchets destinés à être incinérés dans une usine de ciment. Des suspicions sur la conformité des déchets ont en effet été relevées.