Netflix va réduire ses émissions de gaz à effet de serre à zéro d’ici à fin 2022

ENVIRONNEMENT La plateforme de streaming va d’abord réduire ses émissions internes avant d’investir dans des projets « qui empêchent le carbone de pénétrer dans l’atmosphère »

20 Minutes avec agence

— 

Illustration Netflix.
Illustration Netflix. — Christophe Ena/AP/SIPA

D’ici fin 2022, Netflix compte présenter un bilan nul d'émission de gaz à effet de serre. La plateforme de streaming a annoncé un plan afin de parvenir à cet objectif, s’alignant ainsi sur les ambitions de l’accord de Paris, rapporte Presse-Citron.

Face à ce défi, Netflix va procéder en plusieurs étapes. Le géant de la VOD explique ce mardi sur son site va tout d’abord réduire ses émissions de gaz à effet de serre émises en raison de son activité interne. Pour les émissions qu’elle ne peut pas contrôler, l’entreprise a décidé d’investir dans des projets « qui empêchent le carbone de pénétrer dans l’atmosphère ».

1.100.000 tonnes de carbone en 2020

« D’ici la fin de l’année 2022, nous intégrerons des investissements dans la régénération d’écosystèmes naturels critiques pour atteindre le zéro net », a déclaré Netflix, cité par Presse-Citron. « Ces projets, tels que la restauration des prairies, des mangroves et des sols sains, captent et stockent le carbone, en plus d’autres avantages. »

Sur les 1.100.000 tonnes d’empreinte carbone déclarées par Netflix en 2020, près de la moitié était liée à la production physique de ses contenus. En revanche, la plateforme ne compte pas les émissions liées à la transmission par Internet et aux appareils électroniques de ses abonnés.