Pyrénées Atlantiques : Du white spirit déversé accidentellement dans le gave de Lescun par Toyal

POLLUTION Lundi 29 mars, un déversement accidentel de white spirit par une usine spécialisée dans les pigments et les vernis a eu lieu dans le gave de Lescun

E.P.
— 
L'entreprise Toyal est implantée à Accous dans les Pyrénées-Atlantiques.
L'entreprise Toyal est implantée à Accous dans les Pyrénées-Atlantiques. — WITT/SIPA

Mardi, les pompiers ont été appelés par l’entreprise Toyal Europe à Accous, dans les Pyrénées-Atlantiques pour prêter leur concours à l’entreprise après une pollution apparue lundi 29 mars, sur le gave de Lescun. « Un écoulement accidentel de solvant (white spirit) évalué à 1 m3 serait à l’origine de la pollution », explique la préfecture dans un communiqué. Dès lundi les agents de l’office français de la biodiversité ont pu constater l’impact de la pollution. L’usine Toya d’Accous est spécialisée dans les pigments de peinture et vernis.

Pas d’impact relevé sur la faune pour le moment

« Le white spirit étant un produit très volatil, les conditions météo du jour sont favorables à son évaporation dans l’atmosphère », estime la préfecture dans son communiqué. Pour l’instant aucune mortalité de poisson n’a été décelée.

Le préfet des Pyrénées-Atlantique a demandé aux services de la direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL) et de l’office français de la biodiversité de se rendre sur site pour procéder aux constatations et aux investigations pour déterminer les conséquences et l’origine de cette pollution. Même si les conséquences sont a priori circonscrites au site de l’entreprise Toyal Europe, la DREAL a demandé à l’entreprise d’avertir sans délai les utilisateurs en aval du gave de Lescun.

L’entreprise Toyal Europe n’est pas une entreprise présentant des risques accidentels majeurs, comme les entreprises relevant du classement Seveso, son contrôle est assuré par la DREAL.