Projet de loi Climat : « Pour un vrai débat sans filtre », des députés vont lancer 80 heures de live sur Twitch

PARLEMENT L’examen du projet de loi Climat et résilience commence ce lundi à l’Assemblée nationale. Mais en « temps législatif programmé », ce qui réduit le temps des débats. En réponse, le collectif de députés Ecologie, démocratie, solidarité va liver sur Internet

F.P.

— 

Assemblée nationale, illustration.
Assemblée nationale, illustration. — Jacques Witt/SIPA
  • Le projet de loi Climat et résilience est examiné à partir de ce lundi à l’Assemblée en séance plénière.
  • Les députés du groupe Ecologie, démocratie, solidarité (EDS), dont le temps de parole dans l’Hémicycle sera quasiment proche du néant, ont décidé de lancer « plus de 80 heures de débats sans filtre sur la loi Climat », via la plateforme Twitch.
  • Et ça commence dès ce lundi, à 16h.

Quarante-cinq heures pour le projet de loi Climat et Résilience. Pas plus. L’examen en séance plénière à l’Assemblée de la dernière grande loi environnementale du quinquennat d’Emmanuel Macron, qui commence ce lundi et pour trois semaines, se fera en « temps législatif programmé ».

La règle, utilisée lorsque le calendrier législatif est jugé chargée, permet de limiter en amont le temps des débats en séance sur un projet de loi, et d’éviter ainsi qu’ils ne s’éternisent. Mais avec, pour corollaire, de réduire à la portion congrue le temps de parole des députés non-inscrits, qui n’auront que 50 minutes de temps de parole dans l’Hémicycle.

« 80 heures de débats sans filtre sur la loi climat », promet le collectif EDS

Les dix députés de l’éphémère groupe politique Ecologie, démocratie, solidarité (EDS), très actifs sur ce projet de loi Climat et Résilience, en font notamment les frais. Ils disposeront de 15 minutes dans la discussion générale sur l’ensemble des trois semaines que devrait durer cet examen, calculent-ils. « Ce temps de parole sera épuisé dès le début de l’examen des articles, si bien qu’il ne nous restera pas une seconde pour défendre nos amendements », pointe, dans un communiqué, le collectif*, parmi lesquels on trouve  Matthieu Orphelin, Delphine Batho ou encore Cédric Villani.

Qu’à cela ne tienne. En parallèle de la séance plénière, ils lancent dès 16h ce lundi un live sur la plateforme de streaming vidéo en direct Twitch, et à retrouver sur le site debatsansfiltre.fr. L’objectif affiché est « de lancer plus de 80 heures de débats sans filtre sur la loi Climat » jusqu’au 16 avril, annoncent-ils. Concrètement, « les débats en séance plénière seront diffusés, commenté et analysés en direct, promet le collectif EDS. Le niveau réel d’ambition des dispositions votées au fur et à mesure sera évalué, les interventions du gouvernement et des parlementaires “fact-checkées”, et les amendements déclarés irrecevables ou “muets” faute de temps de parole seront défendus et expliqués. »

La climatologue Valérie Massion-Delmotte comme première invitée

Tout au long de ce live, ces députés s’entoureront d’invités parmi les acteurs de la société civile, d’associations, d’expertes et d’experts, de scientifiques, de membres de la Convention Citoyenne pour le Climat, de collaborateurs d’élus. Pour ouvrir le bal, à partir de 16h ce lundi, le collectif EDS accueillera la climatologue Valérie Masson-Delmotte, membre du Giec (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), à partir de 17h30, puis le réalisateur Cyril Dion, l’un des garants de la Convention citoyenne pour le climat, à 19h, et enfin des anciens membres de la Convention citoyenne elle-même, à 21h.

* Delphine Bagarry, Delphine Batho, Emilie Cariou, Guillaume Chiche, Paula Forteza,
Albane Gaillot, Hubert Julien-Laferrière, Matthieu Orphelin, Aurélien Taché, Cédric Villani