Nantes : Plus de 2.000 jeunes « plus chauds que le climat » dans la rue

MANIFESTATION Les lycéens et étudiants défilaient jeudi pour exiger « davantage d’actions contre le changement climatique ». Ils alertaient aussi de la « précarité de la jeunesse » dans ce contexte de crise

Frédéric Brenon
— 
Marche pour le climat à Nantes, le 19 mars 2021.
Marche pour le climat à Nantes, le 19 mars 2021. — F.Brenon/20Minutes

« Et un, et deux, et trois degrés ! C’est un crime contre l’humanité ! » Le slogan a été entonné des dizaines de fois, à pleins poumons, ce vendredi après-midi sur le macadam, rivalisant même avec le bien connu « on est plus chauds, plus chauds, plus chauds que le climat ». En sommeil depuis le début de l’année 2021, la Marche pour le climat a en effet fait son retour dans les rues de Nantes.

Plus de 2.000 manifestants ont ainsi parcouru le centre-ville pour alerter de « l’urgence du réchauffement climatique » et réclamer « davantage d’actions concrètes ». Ils dénonçaient aussi la « précarité de la jeunesse » dans le contexte de crise. Il faut dire que dans le cortège figuraient essentiellement des étudiants et lycéens. Ils racontent avoir séché les cours « pour la bonne cause » et pour « bousculer les esprits ». Quelques syndicats (CGT, FSU, Solidaires) ont également grossi les rangs. De même qu’un véritable voilier, tracté sur une remorque !

« Autant de monde pour une reprise, ça fait plaisir »

« Le coronavirus endort tout le monde. Il ferait presque oublier que la planète surchauffe. Il n’y avait déjà pas assez de volonté politique pour agir avant et ça risque d’être encore pire après la crise », estime Jules, qui passe le bac cette année. « C’est probablement à la jeunesse de prendre les choses en main. Et voir autant de monde pour une reprise, ça fait vraiment plaisir », lâche Clémentine, en terminale.

En France, les marches de la jeunesse pour le climat ont débuté à Nantes il y a deux ans dans la foulée des actions organisées par Greta Thunberg.