Montpellier : Deux loups à crinière, une espèce en déclin, sont nés au zoo de Lunaret

ANIMAUX Ils se « portent très bien », se réjouit la ville

N.B.
— 
L'un des loups à crinière né à Montpellier
L'un des loups à crinière né à Montpellier — Zoo de Montpellier - Parc du Lunaret

La ville de Montpellier (Hérault) annonce la naissance de deux loups à crinière, des Chrysocyon brachyurus, au sein du zoo de Lunaret.

Ces boules de poil, nés le 29 décembre près deux mois de gestation, « se portent très bien et explorent de plus en plus leur environnement, sous l'œil protecteur de leurs parents », sans intervention des soigneurs. Ils n'ont pas encore pu être sexés.

Une espèce en déclin

Cette naissance est une première pour le parc, pour cette espèce en déclin dans son milieu naturel. L'Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN) a classé le loup à crinière dans la catégorie « quasi-menacée », car « ses populations déclinent, notamment au Brésil du fait de la déforestation et des collisions avec des véhicules », déplore la ville. Il ne resterait plus que 17.000 individus dans la nature. Les loups à crinière de Lunaret font partie du programme de conservation européen de l'Eaza, l'Association européenne des zoos et des aquariums, qui agit pour sa préservation.

Deux loups à crinière sont nés à Montpellier
Deux loups à crinière sont nés à Montpellier - Zoo de Montpellier - Parc du Lunaret

Le loup à crinière est le plus grand canidé d'Amérique du Sud. Il vit principalement au sud-est du Brésil et au nord de l'Argentine, dans des milieux buissonnants semi-ouverts.