Maine-et-Loire : Près de 2.000 visiteurs pour fêter la réouverture du parc oriental de Maulévrier

NATURE Le célèbre jardin japonais rouvrait ses portes ce week-end avec la floraison des cerisiers, un événement recherché

F.B.

— 

Les cerisiers fleuris du Parc oriental de Maulévrier dimanche 14 mars 2021.
Les cerisiers fleuris du Parc oriental de Maulévrier dimanche 14 mars 2021. — V.Ripaud

C’est le plus grand parc japonais d'Europe et il se trouve près de Cholet (Maine-et-Loire), à une heure de Nantes. Le parc oriental de Maulévrier a rouvert ses portes samedi, avec un protocole sanitaire renforcé. Le moment n’était pas choisi au hasard puisqu’il correspondait à  Hanami, la traditionnelle fête nippone qui consiste à admirer la floraison des cerisiers.

C’est d'ailleurs le seul moment de l’année où le pique-nique est autorisé dans le parc. Hanami se prolonge jusqu’au 5 avril. Et pour ce week-end de réouverture, près de 2.000 visiteurs ont profité du soleil pour faire le déplacement, se réjouit la direction du parc privé​.

Végétaux exotiques, cascades, ponts, statues...

« Dans cette période de limitations des déplacements, notamment à l’étranger, le parc oriental de Maulévrier offre plus que jamais une parenthèse de sérénité et de voyage », considère Alain Caillé, le directeur.

Plus de 130.000 personnes en moyenne parcourent le parc oriental chaque année pour des visites libres ou guidées, parfois même nocturnes. Ce site de 29 ha, pensé par l’architecte parisien Alexandre Marcel au début du XXe siècle, est d’accès payant (7 euros l’entrée). Il compte des dizaines de végétaux exotiques (érables, azalées, camélias, magnolias, lotus…) mais aussi des cascades, des ponts, une pagode, un chemin de crête, des lanternes ou même des statues khmères.