Lyon : Qui derrière Lyon Météo, ce site de prévisions locales plébiscité par le grand public et les professionnels ?

VENT EN POUPE Romain Weber, 25 ans, est aux manettes du site de prévisions météorologiques de la région lyonnaise, qu’il a créé à la fin de ses études

Elisa Frisullo
Romain Weber, 25 ans, a créé Lyon Météo, un site de prévisions localisées destiné aux particuliers et aux entreprises.
Romain Weber, 25 ans, a créé Lyon Météo, un site de prévisions localisées destiné aux particuliers et aux entreprises. — E. Frisullo / 20 Minutes
  • Lyon Météo a été créé par un jeune de 25 ans, qui a fait de sa passion son métier.
  • Ses prévisions, très fiables, sont de plus en plus scrutées par les particuliers, les professionnels et certaines communes de la métropole.
  • Le jeune homme propose des prévisions gratuites et des services beaucoup plus détaillés et complets à ses clients.

Lorsque nous l’avions rencontré en 2015, Romain Weber, passionné de météo, était étudiant. Ses prévisions reposaient sur de petits capteurs installés dans le jardin de ses parents, à Bron. Six ans plus tard, ce jeune homme a fait de sa passion son métier, et de son site Lyon Météo une véritable entreprise. Chaque jour, il réalise les prévisions de la région lyonnaise, suivies désormais par 40.000 personnes. Un engouement de plus en plus fort pour sa météo locale due notamment à la clarté et la fiabilité de ses informations, publiées sur les réseaux sociaux et son site web.

« Je n’ai jamais eu de gros loupés », confirme humblement Romain, qui a créé sa boîte en 2019 après avoir décroché son master en gestion de l’environnement, « le diplôme le plus proche de la météo ». Depuis, il passe des heures chaque jour sur différents logiciels de simulation atmosphérique français, allemand ou encore anglais pour analyser les modèles, les interpréter et faire ses propres prévisions. Disponibles dans les grandes lignes gratuitement sur les réseaux sociaux, ses données sont détaillées pour les abonnés, à savoir les particuliers et les entreprises qui ont fait appel à ses services facturés.

Des agriculteurs, paysagistes ou communes comme clients

Aujourd’hui, une centaine de foyers se sont abonnés pour connaître le temps annoncé dans leur secteur, mais également une vingtaine d’entreprises. « C’est avec les professionnels que je vis car ce sont de plus gros contrats, souligne Romain qui fournit ses services à des paysagistes, des agriculteurs, des entreprises de BTP ou encore des communes. Pour chacun de ses clients, il réalise des prévisions météorologiques détaillées et surveille à longueur de journée leur évolution.

« Je suis disponible 24 heures/24, 7 jours sur 7 pour donner des informations afin d’aider à la prise de décisions », souligne-t-il. Le jeune homme, associé à la chambre d’agriculture du Rhône dans le cadre du dispositif Paragrêle 69, est par exemple consulté lorsque de gros orages, pouvant déclencher des épisodes de grêle, sont annoncés dans la région. « Lorsqu’il fait beau, les prévisions sont assez simples. Le plus dur, c’est de se recaler en cas d’événement particulier, et de changer les prévisions météo en temps réel, ajoute le jeune homme. On essaye de prédire l’avenir sur quelque chose qu’on ne maîtrise pas totalement ».

Épisode neigeux, poussières du Sahara

Lors du dernier épisode de neige annoncé dans l’agglomération, ses compétences et ses connaissances ont été mises à rude l’épreuve, avec des modèles météo très changeants qui ont fait évoluer les prévisions, presque d’heure en heure. Au final, la neige annoncée en épaisseur dans le centre-ville, est arrivée plus tard que prévu, lorsque les températures avaient évolué. Des flocons sont tombés, mais en plus faible quantité. « Un degré de différence c’est très dur à prévoir mais cela peut entraîner une grosse différence sur nos prévisions », souligne le jeune prévisionniste qui, ce jour-là, a réussi avec succès à informer en temps réel ses abonnés.

Tout comme lors de l’arrivée massive de poussières du Sahara, qui avaient donné lieu début février à Lyon à un paysage presque apocalyptique. Un épisode peu anticipé par les sites météo classiques prévus avec clarté et fiabilité par le Brondillant, qui conseillait deux jours avant les pluies sableuses de ne pas laver sa voiture ! Grâce à son expérience et aux réseaux sociaux, Romain Weber a su gagner la confiance de ses clients et convaincre des communes de faire appel à lui. C’est notamment le cas des mairies de Mions, au sud de Lyon, et d’Écully, à l’ouest, où le jeune entrepreneur va installer prochainement des stations pour améliorer la fiabilité des prévisions sur le territoire. Et compléter ainsi les informations fournies par la seule station de l’agglomération, celle de Météo France à Bron.

À Mions, un autre projet est en cours pour améliorer la gestion de l’arrosage. « Il s’agit d’évaluer la perte d’eau sur une surface végétale en fonction des conditions climatiques pour savoir quelle quantité d’eau fournir et à quel moment », indique le jeune homme. L’objectif est d’améliorer l’utilisation des ressources en eau pour lutter contre le gaspillage. En 2021 et 2022, le prévisionniste va également participer à une expérience consacrée au moustique-tigre. Il s’agira d’évaluer l’influence de la météo sur l’évolution de cet insecte, très implanté dans la région. Des projets en pagaille qui devraient permettre au jeune passionné de continuer à faire la pluie et le beau temps pendant un bon moment encore.