L'ours blanc, une espèce de plus en plus menacée

VULNERABLE Les ours polaires sont de plus en plus menacés. On vous explique pourquoi en vidéo

P.B.K.

— 

L'ours blanc, une espèce de plus en plus menacée — 20 Minutes

Il régnait jusqu’ici en maître sur la banquise, sans aucun prédateur naturel. Mais l’ours blanc est finalement devenu une espèce vulnérable. Ce qui le menace ? Le réchauffement climatique.

L’ours blanc, plus communément appelé ours polaire, est le plus grand, le plus lourd et le plus puissant des ursidés. Il vit dans la région Arctique où il chasse principalement des phoques, qu’il peut repérer à plusieurs kilomètres grâce à son odorat surdéveloppé et sa faculté à nager sur de très longues distances.

L’habitat de l’ours menacé

Mais à cause du réchauffement climatique, dû notamment aux émissions de gaz à effet de serre, la banquise fond à vue d’œil.

Selon un rapport de la National Oceanic and Atmospheric Administration datant de 2019, l’Arctique perd plus de 267 milliards de tonnes de glace chaque année, modifiant ainsi considérablement le terrain de chasse de l’ours blanc. Ces modifications poussent les ours polaires à jeûner plus longtemps et à se déplacer sur des terres plus lointaines pour se nourrir, notamment dans lieux habités par les humains.

De plus, la banquise n’est pas que le lieu de chasse des ours polaires. C’est également leur lieu de repos et de reproduction qui est menacée avec la fonte des glaces.

Aujourd’hui estimée à 25.000 individus, leur population pourrait largement diminuer dans les années à venir. Selon une étude publiée en 2020, dans Nature Climate Change les ours polaires pourraient disparaître d’ici 2100.