Toulon : Un an de prison ferme contre un braconnier d'oiseaux protégés, « une première en France »

JUSTICE Un agriculteur retraité a été condamné à Toulon (Var) à une lourde peine pour avoir braconné des oiseaux protégés

20 Minutes avec AFP

— 

Un rouge-gorge familier.
Un rouge-gorge familier. — USLOOS/SIPA

Une condamnation qui constitue « une première en France », selon la Ligue de protection des oiseaux. Ce lundi, un agriculteur retraité de 76 ans a été condamné à Toulon à neuf mois de prison ​ferme, notamment pour « destruction d’espèce protégée », peine à laquelle s’est ajouté un sursis de trois mois auquel ce récidiviste avait été condamné en 2014, a précisé à l’AFP Me Mathieu Victoria, conseil de la LPO, partie civile dans ce dossier, confirmant une information de Var-Matin.

« Il a été pris avec 75 rouges-gorges », selon Mathieu Victoria. Le chasseur sans permis a aussi été condamné à 5.000 € d’amende et près de 20.000 € de dommages et intérêts à verser aux parties civiles, dont la LPO.

Chasse à la glu

Outre les rouges-gorges, « qui sont traditionnellement servis en brochettes dans le Var », selon Mathieu Victoria, et que le prévenu attrapait à l’aide de pièges, le braconnier pratiquait aussi la chasse à la glu ​pour une autre espèce protégée, le tarin des aulnes.

« On a voulu faire un exemple, on a tapé fort », a estimé Me Elodie Gozzo, qui a regretté « un mépris des traditions », faisant valoir que son client, une personne âgée, n’avait « pas les mêmes références en termes d’environnement qu’une personne de 30 ans ».

Le président de la LPO Yves Verilhac, joint par l’AFP, a estimé que cette peine de prison ferme constitue « une première en France pour les oiseaux protégés ». Selon lui, « la France est un des pires pays d’Europe pour le braconnage d’oiseaux, avec l’Italie et l’Espagne ».