Lyon : Docus, expos, visite virtuelle… Un passionné d’astronomie crée le premier musée de l’Espace en ligne

DECOUVERTES Le réalisateur lyonnais Cyril Plou a lancé jeudi « Universarium », un musée de l’Espace interactif pour partager avec le public, via des contenus vidéos gratuits ou à bas prix, des connaissances sur l’astronomie, l’exploration spatiale ou l’astrophysique

Elisa Frisullo

— 

ERO, - le tout premier vaisseau spatial qui ramenera des échantillons sur Terre depuis Mars mis au point par Airbus pour le compte de la Nasa.
ERO, - le tout premier vaisseau spatial qui ramenera des échantillons sur Terre depuis Mars mis au point par Airbus pour le compte de la Nasa. — Airbus
  • « Universarium » a été lancé jeudi par un réalisateur lyonnais.
  • Ce musée de l’Espace interactif permet de se plonger à la découverte de l’astronomie, l’exploration spatiale ou l’astrophysique, via des contenus vidéos gratuits ou à bas prix.
  • Des connaissances vulgarisées pour être accessibles au plus grand nombre.

De la naissance du soleil à l’origine de la lune en passant par la formation des étoiles… Depuis jeudi, un musée interactif sur l’Espace est accessible en ligne au grand public. Universarium a été imaginé et conçu par un Lyonnais, réalisateur de séries de vulgarisation spatiale scientifique, pour rendre accessible à tout un chacun les connaissances sur l’univers.

« Je suis convaincu que c’est un sujet qui passionne mais que beaucoup de gens s’empêchent de s’y pencher par peur de ne pas comprendre ou faute d’avoir trouvé des informations et contenus accessibles, souligne Cyril Plou, soucieux de vulgariser ses connaissances pour les rendre compréhensibles par le plus grand nombre. Alors que s’intéresser au spatial, c’est s’intéresser au monde qui nous entoure, aux technologies nées des explorations spatiales ». Parmi ces multiples innovations, le GPS, la couverture de survie, l’airbag ou encore l’IRM (imagerie médicale) ont été imaginés ou développés grâce aux voyages dans l’espace.

Pulsar, exoplanètes, trous de vers

Pour expliquer simplement les phénomènes, l’histoire ou les mystères de l’espace, en garantissant des informations fiables aux internautes, le Lyonnais de 32 ans s’est formé, pas à pas, en étudiant jusqu’à acquérir un grand nombre de connaissances. « Je n’ai pas de formation scientifique. J’ai appris des choses au fur et à mesure, je me suis formé avec l’aide de l’agence spatiale et de différents acteurs de l’espace et experts scientifiques », confie celui qui a commencé à réaliser des séries sur l’espace en 2017 en créant sa chaîne YouTube Above Earth.

En quatre ans, il a réalisé une soixantaine de documentaires. La pandémie de coronavirus et l’accès plus que limité à la culture ces derniers mois lui ont donné envie d’aller plus loin pour partager sa passion. Désormais, les séries présentées jusqu’alors sur Above Earth sont disponibles gratuitement sur le site du musée. Parmi les nombreuses vidéos à regarder, chacun peut par exemple découvrir comment le soleil est né, ce que sont les pulsars, les exoplanètes ou les trous de vers, ou encore se plonger dans l’exploration spatiale.

Universarium est le premier musée de l'espace 100% en ligne. Il propose des documentaires, expos ou visites virtuelles destinés au grand public.
Universarium est le premier musée de l'espace 100% en ligne. Il propose des documentaires, expos ou visites virtuelles destinés au grand public. - Universarium

Des séries jeunesse et de la réalité virtuelle

Des expos interactives sont également proposées comme « Persévérance, à la découverte des mystères martiens ». Une visite gratuite de sept minutes environ pour apprendre, tout en pilotant la capsule d’atterrissage, le rôle de la mission Mars 2020. D’autres expositions sont facturées (à partir de 0,99 euros) pour permettre au passionné, également auteur de romans de science-fiction, de financer une partie de son site. Pour les amateurs d’astronomie, Cyril Plou a imaginé un guide gratuit pour les accompagner dans leurs premiers pas, et dispense aussi des formations en ligne (payantes) beaucoup plus approfondies.

Régulièrement, les contenus qu’il réalise seront enrichis de séries et expositions inédites. Dans les prochaines semaines, « des vidéos en réalité virtuelle et un espace dédié aux plus jeunes » devraient venir compléter le site, prévoit le créateur, qui espère désormais associer de nombreux visiteurs à son « univers ».